A quoi ressemblera l’urbanisme durable de demain ? Le gouvernement d’Arabie Saoudite commence déjà à construire The Line, une ville intelligente et un laboratoire vivant pour un million de personnes, qui aspire à révolutionner la manière de voir les villes modernes.

Cette ville fait partie de Neom (qui signifie « nouvel avenir »), une sorte de Silicon Valley de 26 000 km2 se voulant devenir le pôle technologique de l’Arabie Saoudite, de la Jordanie et de l’Égypte. The Line comprendra des villages, des villes, des zones d’affaires, de recherche, de sport, de divertissement et de tourisme.

Où sera-t-elle située ? En ligne droite de 170 km de long depuis les plages de la mer Rouge, traversant la région de Tabūk d’est en ouest. Selon les estimations des promoteurs, 40 % de la population mondiale pourra rejoindre The Line en 4 heures de vol.

Une ville sans voiture ni rue ?

The Line dit adieu aux plans orthogonaux, radiocentriques ou réguliers pour concevoir des villes, et accueille un design linéaire. Pourquoi ? Car cette forme rectiligne garantit l’agilité dans le transport. Et comment pouvez-vous faire une si grande ville sans voiture ni rue ? Grâce à des communautés durables avec des réseaux de trafic souterrains à grande vitesse. C’est ainsi que sont conçus les trois niveaux hyperconnectés de The Line :

  1. Surface piétonne autour de la nature, pas dessus. Les villes ont été conçues par et pour les machines et les véhicules, le moment est venu de les concevoir en pensant aux personnes.
  2. Sous-sol de services publics, véhicules et petites structures.
  3. Second sous-sol constitué de mobilité à grande vitesse.
Système de réseau multimodal de The Line

La ville, avec tout à cinq minutes

Ce nouveau concept veut également mettre fin aux déplacements pour le travail. Cela s’explique en partie par le fait que l’endroit où vous vivez, travaillez et avez des loisirs n’implique qu’une marche de cinq minutes et que le trajet le plus long n’est que de 20 minutes.

Un autre point fort de The Line est que tout le système tourne autour de la nature. De plus, il combine quatre écosystèmes différents : côtier sur les rives de la mer Rouge, désertique côtier, montagnes et vallées.

La ville la plus intelligente

Pour parvenir à une ville sans voiture ni rue qui permette d’accéder à tous les services à quelques minutes à pied, il est nécessaire d’y intégrer beaucoup de technologie. The Line s’engage également à faire fonctionner tous ses systèmes à 100 % d’énergie renouvelable.

L’urbanisme innovant utilisera l’intelligence artificielle et le machine learning afin que 90 % des données soient analysées afin de générer un système prédictif qui améliore les services pour les personnes et les entreprises. Et c’est précisément en pensant aux opportunités socio-économiques que The Line estime parvenier à la création de 380 000 emplois et contribuera à hauteur d’environ 39 800 millions d’€ au PIB national d’ici 2030.

Bien sûr, tout ce qui brille n’est pas or. Il reste encore des inconnues à résoudre, comme la mise au point d’un transport ultra-rapide qui permet de circuler aux 512 km/h nécessaires pour parcourir de bout en bout The Line en moins de 20 minutes. La technologie nécessaire pour automatiser une ville de telles dimensions reste à établir, mais il est clair que ce projet et d’autres similaires (comme The Invert Chicago) ont créé un précédent pour inspirer l’urbanisme du futur, non ?

Iriez-vous vivre à The Line ? Cela vous a-t-il suggéré de nouvelles façons de concevoir nos villes ? Parlez-nous-en sur les réseaux sociaux via le hashtag #ConnectionsByFinsa.