Le constructivisme russe est un mouvement artistique qui a triomphé en Russie dans les années 1920. La peinture, le graphisme, la photographie ou le cinéma nous montrent leur influence, mais c’est dans l’architecture qu’il trouve son application la plus concrète et la plus révolutionnaire.

Le mouvement naît du rejet des excès décoratifs et ornementaux qu’il considère comme caractéristiques de l’art bourgeois. Face au néoclassicisme et à l’Art Nouveau qui s’imposent dans le reste de l’Europe, il se crée un art basé sur la simplicité, des lignes épurées et des formes géométriques, inspiré du cubisme et du futurisme.

L’art au service de la révolution

Le constructivisme est devenu l’art officiel de la Révolution Russe après son triomphe et la manifestation esthétique de la nouvelle société socialiste. Les constructivistes considéraient l’art comme un autre outil de la révolution, qui pouvait et devait contribuer à la formation du nouvel ordre social et à la diffusion de l’idéologie socialiste. Les artistes ont voulu changer le monde avec leurs œuvres, qu’ils ont toujours envisagées d’un point de vue utilitaire et fonctionnel, où l’esthétique est toujours au service de la fonction.

Le style du design était influencé par la révolution industrielle que le territoire soviétique a vécu après la révolution. Nous l’observons dans l’une des œuvres clés du constructivisme, le Monument à la Troisième Internationale de Vladimir Tatlin, qui n’a jamais été construit, et qui a associé une esthétique de machine avec des composants dynamiques qui célébraient la technologie, tels que les réflecteurs et les écrans de projection.

View this post on Instagram

Так мог бы выглядеть Санкт-Петербург, если бы в 1920-е реализовали проект монументального памятника, посвященного III Интернационалу. Это одно из творений Владимира Татлина, которое стало воплощением не только советского, но и мирового авангарда. 16 сентября Александра Санькова, директор @moscowdesignmuseum, прочитает лекцию "Выход из плоскости. Авангард и дизайн 1920-1930". Начало в 17:00. Билеты можно купить на сайте или в кассе, перед мероприятием. #rusimp #moscowdesignmuseum #rusimp_afisha #импрессионизмвавангарде #tatlin

A post shared by Музей русского импрессионизма (@rusimp_museum) on

Déjà à la fin des années 1920, le Parti Communiste a commencé à privilégier la doctrine du réalisme socialiste, qui allait finalement s’imposer et régner dans l’art soviétique pendant des décennies. Cependant, son influence, qui a inspiré le Bauhaus et les grands architectes, est parvenu jusqu’à nos jours.

L’architecture constructiviste et la nouvelle ville socialiste

L’application des principes du constructivisme à l’architecture a été la plus concrète et la plus révolutionnaire. Le mode de vie socialiste impliquait des changements dans la vie quotidienne et dans la façon de travailler et les constructivistes ont assumé la tâche de concevoir une nouvelle ville pour cette nouvelle société. Leur attention s’est concentrée sur la création de la nouvelle infrastructure qui devrait abriter les services communaux de cette nouvelle société, en appliquant les critères de fonctionnalité.

Pour cela, ils utiliseront des matériaux dits « pauvres » (béton, verre, métal) et un style basé sur la simplicité, des lignes épurées et des formes géométriques. Il s’agissait d’apporter des réponses simples et économiques aux nouveaux problèmes urbains, créant parfois de nouvelles typologies architecturales. C’est ainsi que les clubs de travailleurs, les centres de loisirs pour les ouvriers ou les maisons collectives ont vu le jour. Les centres de communication, les garages, les usines ou les écoles comptent parmi les œuvres marquantes du mouvement. Tous étaient des bâtiments à caractère utilitaire et au service du peuple.

Parmi les meilleurs exemples du constructivisme, citons la Maison-ruche et le Club des travailleurs de Rusakov (Melnikov, 1929), le Club des travailleurs de Zuev (Golosov, 1929), l’immeuble d’appartements Mosselprom (Strukov, 1917), le garage Intourist (Melnikov, 1933), la Tour des communications de Shábolovka (Shujov, 1922), le dortoir des étudiants de l’Institut Textile (Nikolaiev, 1930) ou encore la Maison-commune pour le Narkofim (Ginzburg et Milinis, 1930), sans oublier les plus de 140 structures constructivistes qui sont conservées dans la ville d’Ekaterinbourg et les bâtiments construits sur tout le territoire de l’URSS.

Après leur disgrâce « politique » au milieu des années 1930, certains bâtiments ont dû cacher leur structure avant-gardiste sous des éléments ornementaux. C’est ce qu’on appelle le « constructivisme enrichi », face à ses formes épurées initiales.

View this post on Instagram

Один из самых знаковых памятников русского конструктивизма и авангарда – легендарный Дом Моссельпрома на углу Калашного, Нижнего Кисловского и Малого Кисловского переулков. Историческую и культурную ценность представляет как само здание, построенное по проекту архитектора Н. Д. Струкова в 1913 г., так и панно, выполненное художниками А. М. Родченко и В. Ф. Степановой, Еще одним знаковым элементом стал изображенный на доме самый первый советский рекламный слоган «Нигде кроме, как в Моссельпроме», от Владимира Маяковского. В 1923—1925 гг. пятиэтажное здание было надстроено ещё двумя этажами по проекту инженера В. Д. Цветаева и архитектора Д. М. Когана под склады и конторы для Моссельпрома (пищевого треста Московского Совета Народного Хозяйства), который объединял мукомольные, кондитерские и шоколадные фабрики, пивоваренные заводы и табачные предприятия. Знаменитая шестиугольная башня с зубцами была спроектирована в 1925 году профессором ВХУТЕМАСаА. Ф. Лолейтом. В этом же году в здание,которое называли «первым советским небоскрёбом», въехал Моссельпром. В 1930-е годы со стен дома реклама была стёрта, а с 1937 года здание вновь стало жилым домом. А в 90-х в подвале этого дома находились аудитории продюсерского факультета ГИТИСа, где я учился целых пять лет. И теперь всякий раз проходя мимо, я вспоминаю свои веселые студенческие годы в "Доме Моссельпрома". #поволнаммоейпамяти_

A post shared by Александр (@alexandr.zhurzh) on

Constructivisme russe dans le graphisme

Formes géométriques pures, linéarité, symétrie, répétition, polices simples de type sec, maîtrise du rouge et du noir, répétition, photomontage… Avec ces éléments, les constructivistes vont créer un style de graphisme qui fuit tout artifice et que nous associons encore à la Russie post-révolutionnaire. Parmi ses fonctions se trouve celle d’informer de la politique du nouveau gouvernement à une population majoritairement analphabète. Pour cela, l’une des principales caractéristiques est utilisée : la manipulation de la typographie pour accorder à chaque partie du texte les caractéristiques (corps, couleur) l’importance qui lui correspond dans l’ensemble de son message.

Ses figures centrales étaient Aleksandr Rodchenko, sa femme Varvara Stepanova, Lazar Lissitzky dit El Lissitzky, et les frères Stenberg. L’agence de publicité fondée par Rodchenko avec le poète Mayakovski a laissé plus de 150 dessins et pièces publicitaires entre 1923 et 1925.

Jusqu’où le constructivisme est-il allé ? Photographie et cinéma

Rodchenko a également été un pionnier du constructivisme photographique, qui cherchait à libérer la photographie des conventions de l’époque en montrant des objets du quotidien sous des perspectives inattendues, ce qui les rendait même difficiles à reconnaître et générait de grands contrastes avec l’utilisation de la lumière.

Étroitement lié à la photographie, le cinéma est également devenu un terrain d’expérimentation pour les constructivistes. Au-delà des intertitres créés pour certains films par des artistes tels que Rodchenko, le style de montage rapide de Sergei Einseistein ou de Dziga Vertov est considéré comme constructiviste. Le ciné-œil de Vertov a cherché, tout comme la photographie de Rodchenko, à capturer la « vérité la plus profonde, d’une manière qui ne puisse être perçue par l’œil ».

 

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies