S’il y a une ville qui peut être considérée comme la capitale du constructivisme russe, c’est bien Ekaterinbourg. La plus grande ville à l’est de l’Oural compte la plus grande concentration d’architecture constructiviste au monde, avec près de 140 structures. Des architectes de Moscou et de Leningrad y sont allés, parmi lesquels des spécialistes du Bauhaus, pour moderniser la ville. Là, ils ont mis en pratique les principes de la nouvelle architecture socialiste. Nous vous emmenons dans ses rues pour vous faire découvrir quelques-uns des meilleurs exemples de ce mouvement architectural d’avant-garde de la Russie des années 1920.

Hôtel Iset et la Ville de Chekist, Ivan Antonov et Veniamin Sokolov, 1929-1936

L’hôtel Iset a été construit pour servir de lieu de résidence aux officiers du Ministère de l’Intérieur de l’ancienne Union Soviétique (NKDV). Tout un quartier résidentiel a été créé autour, conformément aux directives constructivistes, appelées la Ville de Chekist. Les bâtiments à usage public, tels que le Palais de la culture, qui abrite actuellement le Musée d’Histoire et d’Archéologie de l’Oural, ont joué un rôle fondamental.

https://www.instagram.com/p/BntJcYaFAcd/?utm_source=ig_web_copy_link

https://www.instagram.com/p/BiCFH8kBGuC/?igshid=1bshcdb5l5n7l

L’Imprimerie, Georgy Golubev, 1930

Sa conception présente certaines des caractéristiques distinctives du constructivisme russe : fenêtres continues sur tout le périmètre, façade arrondie ou cages d’escalier enfermées dans des cages en verre semi-circulaires. Ici, ils n’avaient qu’un seul objectif : privilégier l’éclairage des ateliers d’impression et des bureaux de presse de la ville.

https://www.instagram.com/p/BiN3aeNBbzs/?utm_source=ig_web_copy_link

La Chambre des Communications, Konstantin Solomonov et Veniamin Sokolov, 1934

Ce bâtiment, conçu sous la forme d’un tracteur pour glorifier les ouvriers agricoles, était bien plus qu’un bureau de poste. Ses installations abritaient également une garderie, une salle de radio, des salles pour que les travailleurs se consacrent à leurs passe-temps et des postes de téléphones et de télégraphes. Il est encore aujourd’hui le bureau de poste central de la ville.

https://www.instagram.com/p/BiI2dOqB82e/?utm_source=ig_web_copy_link

Dinamo Sports Complex, Veniamin Sokolov, 1934

Ce centre sportif situé sur les rives de l’étang que forme la rivière Iset fait penser à un navire en mouvement. Cela est dû à l’utilisation d’éléments rappelant l’architecture navale, tels que la façade vitrée et arrondie, les fenêtres en forme de hublots ou le toit qui évoque le pont d’un navire.

https://www.instagram.com/p/BiitjV1hGDN/?igshid=r9lh6c6hegdk

Uralmash, Petr Oransky, 1933-1935

Le quartier Ordzhonikidze est l’exemple d’un quartier industriel socialiste, créé en partant de zéro et adapté à ses travailleurs. Son centre est l’usine Uralmash, qui était l’une des principales industries lourdes de l’URSS. Nous trouvons également ici son Usine-Cuisine transformée en Palais de la Culture du quartier et l’Hôtel Madrid, conçu par l’allemande Béla Scheffler comme logement pour des techniciens étrangers.

https://www.instagram.com/p/Bh902D4BiSv/?utm_source=ig_web_copy_link

La Tour blanche, Moisey Reysher, 1929                                                      

Ce château d’eau a été la première structure en béton de la région de l’Oural et est considéré comme la perle du constructivisme russe à Ekaterinbourg. Depuis 2013 et grâce à l’action de réhabilitation menée par le groupe de jeunes architectes Podelniki, il accueille des manifestations culturelles.

https://www.instagram.com/p/Bkcry5hnVHd/?igshid=e9s0pfo9xh2y

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies