Fugu n’a de traduction dans aucune langue. Si nous effectuons une recherche sur Google, les résultats nous renverront au poisson-globe le plus toxique au monde, rien à voir avec la tendance qui nous intéresse ici. Mais les poètes classiques parlaient déjà du tempus fugit et, peut-être en raison de la volatilité du temps, nous nous accrochons à des époques révolues.

Quelle est la tendance Fugu ?

Le Fugu est un mode de vie qui vient de Chine afin de récupérer les anciennes coutumes et traditions. Le magazine Suitcase décrit cette philosophie comme « une sous-culture de millennials qui renouent avec les traditions historiques ». Yang Chunmei, professeur d’histoire et de philosophie chinoises à l’Université Normale de Qufu, a déjà signalé cette tendance dans le magazine Sixth Tone en 2017, où elle a révélé que les jeunes quittaient les villes et portaient uniquement le hanfu traditionnel comme habit.

Le Fugu reconnecte la génération Y à la société pré-technologique et aux modes de vie anciens, mais en lien avec les temps modernes : tout est partagé sur les réseaux sociaux. Son plus grand représentant est la vloggeuse chinoise  Li Ziqi.

Cette jeune femme a commencé à partager son mode de vie en 2016 lorsqu’elle a déménagé dans la province rurale du Sichuan. Au cours de ces cinq dernières années, elle a atteint les 825 000 abonnés sur Instragram et 15,4 millions d’abonnés sur YouTube. Sa chaîne a obtenu le titre du Guinness World Records en 2021 pour être la plus suivie en Chine.

La vloggueuse Li Ziqi confectionne ses propres vêtements dans la province rurale du Sichuan en Chine.

Le contenu de ses vidéos est axé sur l’autogestion et l’accomplissement de tâches à l’ancienne : on la voit construire des meubles en bambou, teindre ses vêtements avec des peaux de fruits, cultiver ses aliments ou fabriquer un futon à partir de sa plantation de coton. Le tout avec une esthétique cinématographique qui transmet son goût pour les coutumes d’antan.

La satisfaction d’être autosuffisant

Une grande partie de la philosophie Fugu est basée sur la satisfaction d’être autosuffisant, et le succès de Li Ziqi a prouvé que c’est possible. Elle a commencé sur les terrains de campagne de sa grand-mère, mais que se passe-t-il si une personne doit partir de rien ? Cette autosuffisance est devenue un grand luxe car elle nécessite d’avoir des terres et du temps pour les cultiver.

Dans son article dans le magazine Suitcase, le journaliste britannique Robbie Hodges fait référence à une tendance Fugu élitiste représentée par des jardiniers comme Arthur Parkinson qui se consacrent à prendre soin de leurs fleurs, de leurs poules et… De le partager sur Instagram.

L’essence du Fugu est présente en Orient et en Occident, mais avec des degrés d’intensité différents. Le professeur Yang Chunmei interprète que la société chinoise a poussé cette tendance à l’extrême parce que « les gens sont déçus par la société de consommation, industrielle et en constante évolution d’aujourd’hui et aspirent aux idylles pastorales romantiques des époques révolues », explique-t-elle.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de 李子柒 (@cnliziqi)

Le Fugu dans notre quotidien

Les millennials des pays occidentaux ne quittent pas leur maison ou ne renoncent pas à certaines installations dans les villes, mais ils ont commencé à effectuer des tâches comme par le passé et ont récupéré des styles décoratifs plus rustiques où les plantes sont les protagonistes. Renouer avec la nature est l’une des caractéristiques du Fugu et cela s’apprécie également en décoration d’intérieur.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de πga🌼haus (@piga_haus)

Cette tendance est également entrée dans les loisirs des plus jeunes : cultiver les potagers urbains, miser sur les produits artisanaux, avec plus de zèle s’ils peuvent les fabriquer de manière autonome dans des ateliers de céramique, cuisiner leur propre levain, les conserves, etc.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Lumbre y Barro (@lumbreybarro)

Tempus fugit, disions-nous au début de cet article. Le temps file et, par conséquent, apprécier les choses simples de la vie est devenu à la mode. Fuir le rythme de vie trépidant des villes en préparant votre nouveau bol de salade où vous dégusterez les pousses de votre propre potager urbain est devenu le plaisir qui traverse les frontières et les âges.

 

Et vous, avez-vous implémenté le Fugu dans votre vie sans le savoir ? Parlez-nous-en sur les réseaux sociaux via le hashtag #ConnectionsByFinsa.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies