Le plan de Madrid ne serait pas le même sans certains des projets de Sáenz de Oíza et c’est pourquoi le Madrid Design Festival a célébré le centenaire de sa naissance cette année avec l’exposition Sáenz de Oíza. Arts et Métiers, qui peutt être visitée au Musée ICO du 6 février au 26 avril. Ici chez Connections By Finsa, nous voulons apporter notre grain de sable en passant en revue les meilleurs projets de l’un des architectes espagnols les plus influents de tous les temps.

Torres Blancas (Madrid, 1968)

Reconnu comme l’un des chefs-d’œuvre de l’architecture contemporaine en Espagne, c’est peut-être le gratte-ciel le plus original de Madrid, ce sont les Tours Blanches. Le profil très vertical de cette cité-jardin ne passe inaperçu pour personne. Ses maisons de luxe regorgent d’éléments décoratifs et de détails, tels que des chariots élévateurs pour recevoir des plats directement du restaurant situé au 22ème étage.

https://www.instagram.com/p/BsBh5-EhEuk/?utm_source=ig_web_copy_link

Torre de Bilbao (Madrid, 1981)

Un autre emblème du skyline de Madrid. Il a été récemment restauré par l’équipe de Ruiz Barbarín Arquitectos avec un grand respect pour le projet d’origine. Sa structure sophistiquée parvient à contenir 33 étages au-dessus de la voûte d’un tunnel ferroviaire.

https://www.instagram.com/p/Bo1scHMgkbR/?igshid=ifiq11zkxujs

Basílica de Aránzazu (Guipúzcoa, 1954)

Une Basilique à l’architecture singulière qui enferme l’œuvre sculpturale de Jorge Oteiza et Eduardo Chillida. Cette collaboration est à l’origine de bien d’autres que Sáenz de Oíza entretiendra avec des artistes et artisans tout au long de sa carrière. Sans aucun doute, les protagonistes sont les pierres sculptées en pointe de diamant, comme les épines d’Aranzazu.

https://www.instagram.com/p/BnQjwyMAyKK/?utm_source=ig_web_copy_link

Ciudad Blanca (Alcudia, 1963)

« L’architecture offre de nombreuses possibilités pour aider l’homme à construire un monde meilleur », a déclaré Sáenz de Oíza. Ici, en réponse au feísmo (urbanisation sans ordre) de l’Espagne des années 60, il a créé une topographie artificielle dans laquelle chaque maison naît de la nature, formant une authentique cité-jardin.

https://www.instagram.com/p/BehqXKXFZPN/?igshid=193jz1x78kjfk

El Ruedo (Madrid, 1989)

Sáenz de Oíza a commencé sa carrière dans la conception de logements sociaux à Madrid. Cependant, le plus connu est ce projet des années 80. 346 appartements à proximité de la M-30 (périphérique de Madrid) avec un mur qui s’incurve et s’ouvre sur lui-même et sur la cour intérieure.

https://www.instagram.com/p/BarkIRyFucd/?igshid=31ftdbztpaj7

Torre Triana (Sevilla, 1993)

Un exercice d’architecture post-moderne qui ne dénote pas parmi les bâtiments de l’Expo 92 de l’Île de la Cartuja. Malgré son extérieur rond, inspiré du château de Sant Angelo à Rome, la structure intérieure est carrée.

https://www.instagram.com/p/BvqvDczFH7F/?utm_source=ig_web_copy_link

Fundación Museo Jorge Oteiza (Alzuza, 2003)

Sa dernière œuvre, considérée comme son testament, fut ce musée dédié à son ami le sculpteur Jorge Oteiza. Sa structure répond à l’objectif initial de simplicité au service des sculptures qu’elle expose à l’intérieur.

https://www.instagram.com/p/BoLvRo-FbbG/?utm_source=ig_web_copy_link