Rebuild 2021 se tourne déjà vers le prochain rendez-vous qui aura lieu à l’IFEMA les 20 et 22 septembre 2022, car en effet il y a eu de nombreuses propositions de travail marquées pour ce rendez-vous de référence de l’architecture de pointe et de la construction 4.0. Voulez-vous connaître les trois clés qui ont été posées dans cette édition et comment elles affecteront vos projets ?


  1. Nous devons hyperconnecter toute la chaîne du secteur de la construction. Fabriquants, designers, professionnels de l’architecture… Nous avons un objectif commun : pour décarboner le patrimoine immobilier européen et pratiquer la construction durable, il faut connaître le cheminement des éléments que nous utilisons et même les concevoir en groupes collaboratifs ouverts.
  2. L’opportunité des composants industrialisés face à la rareté des matières premières. La pénurie actuelle de matières premières met plus que jamais en évidence la nécessité de les optimiser car il s’agit d’une ressource finie. En suivant cette tendance, les composants industrialisés sont l’option la plus durable car ils assurent la circularité des produits et évitent la génération de déchets. Comment font-ils ? Éliminer la démolition des bâtiments et parier, au contraire, sur le montage et le démontage d’éléments industrialisés auxquels on pourra donner un nouvel usage.
  3. Construction 4.0 : bâtiments automatisés. Si nous parvenons à faire évoluer les systèmes de construction grâce à l’automatisation des processus et à l’utilisation de composants industrialisés, nous atteindrons l’objectif ultime de réduire l’empreinte carbone (en investissant beaucoup moins d’eau que dans la construction humide traditionnelle) et par là-même nous réduirons également le coût du logement, car la production en chaîne sera à plus bas prix.

Êtes-vous d’accord avec ces trois clés ? Souhaitez-vous en apporter davantage ? Nous serions ravis de lire votre avis sur les réseaux sociaux via le hashtag #ConnectionsByFinsa.