Les pop-up stores sont tendance. Petites et grandes entreprises, en ligne ou avec une présence physique, misent sur ces magasins qui naissent avec une date de péremption. Bien que certaines marques aient déjà de l’expérience dans la conception d’espaces émergents pour des événements spécifiques, la pandémie les a popularisés. Pourquoi ? Grâce, dans une large mesure, à la polyvalence qu’ils offrent en raison de leur caractère éphémère, évitant les coûts de maintien d’un espace permanent.

Qu’est-ce qu’un pop-up store ?

Un pop-up store est un magasin éphémère qui, pour une courte durée, se situe à un endroit stratégique. Par exemple, dans un corner d’un centre commercial, dans un local loué sur l’avenue principale d’une grande ville, dans un festival de musique sur la plage…

Un exemple l’illustre parfaitement : le tournoi de tennis de Roland Garros et la firme Lacoste, qui parraine cette compétition, ont créé pour l’occasion une marque unique. Lors de son édition 2021, un pop-up store a été ouvert dans les luxueuses Galeries Lafayette Paris Haussmann pour vendre les tenues des joueurs, les uniformes des arbitres et les accessoires créés exclusivement pour cet événement.

Avantages et bénéfices des pop-up stores

Les pop-up stores sont des espaces flexibles qui permettent de miser sur des designs plus risqués et offrent aux utilisateurs des expériences uniques et innovantes. Leur caractère exclusif attire les consommateurs qui font l’expérience du FOMO, Fear Of Missing Out, et font des achats motivés par l’impulsivité car ils ne peuvent le faire que pour un temps limité.

Grâce à ces pop-up stores, ces établissements émergents, les entreprises en ligne peuvent toucher leurs clients de manière plus proche, attirer des audiences offlines, améliorer l’engagement ou encore écouler des produits en stock sans risquer de parier sur un emplacement stable.

Intersections : un pop-up qui intègre les solutions bois Finsa, Simon et Actiu pour des projets de’espaces de travail.

Les pop-up stores synonymes d’exclusivité

Nous avons déjà vu que les pop-up stores peuvent être un moyen contrôlé pour assumer les risques de la location ou de l’achat d’un espace physique. De même, une boutique éphémère peut être synonyme d’exclusivité dans l’idée de présenter une collection unique ou d’accompagner les clients pendant leurs vacances.

Les firmes de luxe misent sur les destinations du littoral méditerranéen pour ouvrir leurs pop-up stores spécifiquement orientés vers la saison estivale et dans lesquels elles présentent leurs collections capsules de la saison. La maison française Louis Vuitton a ainsi opté pour Ibiza en Espagne, et pour des lieux de la côte italienne comme Portofino, Capri ou Côme pour intégrer ce type de format.

Le pop-up store de Louis Vuitton à Ibiza

De la plage à la montagne, les sommets enneigés sont aussi des lieux idéaux pour ouvrir des pop-up stores. The North Face en a crée un en plein cœur des Dolomites, dans le nord de l’Italie. Cet espace représentait son esprit aventurier et exposait huit objets de collection qui avaient été offerts par des explorateurs célèbres, le tout dans le but de les vendre aux enchères.

Les pop-up stores comme tendance post-pandémique

Les pop-up stores sont des espaces innovants, mais pas nouveaux. Le secteur du retail les utilise depuis de nombreuses années car ils offrent la possibilité d’avoir un point de vente physique sans nécessiter un investissement important, comme nous l’avons déjà mentionné.

Pendant la pandémie, les entreprises de vente au détail ont dû fermer leurs établissements physiques et ces espaces, au format « à emporter », sont devenus la seule option pour rester en contact avec la communauté et se conformer aux restrictions mises en place. Un bon exemple est le Notting Hill Fish Shop, un poissonnier et un restaurant de plats à emporter qui est né durant la quarantaine avec un contrat de location de trois mois. Vous pouvez découvrir son histoire complète en anglais dans le magazine Fortune. Après le succès du premier pop-up store de Notting Hill Fish Shop, ils ont changé d’emplacement et ont élargi leur offre en proposant également des produits à base de viande.

Après les premières vagues de la pandémie, de nombreuses entreprises qui ont dû fermer leurs portes n’ont toujours pas réussi à retrouver la normale. Pour eux, qui n’ont pas le capital pour faire face à une location de longue durée, ouvrir un pop-up store est leur seconde chance de renaître, sans avoir à faire un gros investissement initial.

D’un autre côté, Vogue Business rapporte qu’il y a un excès d’espaces commerciaux dans le monde et que les propriétaires cherchent désespérément à remplir leurs magasins vides. Par conséquent, ils sont prêts à accepter des locations pour de courtes périodes et à être plus flexibles avec les permis de réformer les locaux. Une solution est celle proposée par CBRE, groupe de conseil en immobilier d’entreprise, qui a développé Book a Corner, une plateforme numérique de location temporaire de courte durée.

La polyvalence des pop-up stores en termes d’emplacement, d’architecture, de design et de temporalité a rendu ce format idéal pour le retail afin de redémarrer après la pandémie, évacuer les stocks accumulés et présenter des collections ou des articles exclusifs.

Oseriez-vous miser sur un pop-up store ? Avez-vous déjà réalisé un projet de ce style ? Parlez-nous-en sur les réseaux sociaux via le hashtag #ConnectionsByFinsa.