Bien jouer est la base du développement de l’esprit humain (applicable à tout âge). C’est précisément ce que signifie LEGO (leg godt) en danois. Les briques en jouets emblématiques sont nées en 1932 en tant qu’expérience que le menuisier Ole Kirk a menée après avoir perdu son emploi. Aujourd’hui, son lien avec l’architecture est plus fort que jamais à travers des produits et des actions liés à des sphères variées, comme par exemple le hackathon. Nous allons ici passer en revue différentes initiatives LEGO liées à l’architecture.

Construisez votre propre chef-d’œuvre architectural

Le premier lien que nous soulignons se trouve dans la gamme de produits spécifiques que LEGO a commencé à tester avec certains modèles dans les années 1960 : LEGO Architecture. En 2008, grâce à une collaboration avec l’architecte – et fan de LEGO – Adam Reed Tucker, la marque instaure cette catégorie de jouets au sein de son catalogue habituel. Cela a commencé avec des silhouettes urbaines (Chicago, New York, Paris…) et s’est poursuivi avec des structures d’œuvres emblématiques de l’architecture, comme celle-ci, qui est l’une des dernières sorties :

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de LEGO (@lego)

Des blocs LEGO dans la vraie vie ?

Oui, vous lisez bien. Il existe de vrais exemples d’utilisation de blocs LEGO en architecture. Le premier que nous souhaitons partager avec vous est cet escalier de 20 000 pièces à l’intérieur d’un appartement new-yorkais. L’idée, conçue par le studio I-Beam, est que l’escalier soit flexible, puisque les blocs sont parfaitement interchangeables. Cette application se combine à merveille avec le reste de l’appartement, caractérisé par des dessins et des couleurs.

Escalier en LEGO, de I-Beam.

Et si on utilisait les couleurs de LEGO pour restaurer des bâtiments historiques et en même temps dénoncer leur abandon ? C’était la prémisse du projet Dispatchwork, avec lequel l’artiste allemand Jan Vormann a appliqué les pièces dans 29 villes à travers le monde, de Tel-Aviv à Saint-Pétersbourg. Sur le site web du projet, vous pouvez voir une carte montrant toutes les interventions.

Dispatchwork, de Jan Vormann.

Nous soulignons également la Maison LEGO, un espace de musée et de divertissement au Danemark qui a une configuration similaire aux blocs de la marque. À l’intérieur du bâtiment, nous pouvons voir une série de composants fabriqués avec ces pièces, comme une cascade ou des sculptures de grand format.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de LEGO House (@legohouse)

De l’architecture à la décoration intérieure, LEGO et IKEA ont lancé ensemble une collection de produits alliant jeu et rangement : des boîtes modulables avec système d’ancrage et des jouets LEGO. « Là où les adultes ont tendance à ne voir que du désordre, les enfants voient un environnement créatif », a déclaré Andreas Fredriksson, designer chez IKEA Suède de la gamme de produits BYGGLEK.

Produits BYGGLEK, de IKEA et LEGO

Hackathons pour créer des solutions

Depuis vingt ans, LEGO et FIRST (association américaine pour la potentialisation des sciences et de la technologie) organisent le FIRST LEGO League Challenge. Il s’agit de sessions intensives, normalement conçues pour les adolescents, dans lesquelles un défi est proposé et que les participants doivent résoudre à l’aide de blocs LEGO et de robotique. Cette formule vous semble familière ? Oui, elle émule les hackathons, dont nous vous parlions notamment dans ce post.

Girona 27.01.2018 UdG. First Lego. Glòria Sánchez/ICONNA

Lost tablets : l’union ultime de LEGO et de l’architecture

En 2021, l’architecte australien Jan van Schaik proposait un exercice « qui exprime la tension entre un jouet de renommée mondiale et la grammaire de la sémiotique de l’architecture », comme il l’explique lui-même sur le site de son projet, Lost Tablets. En quoi consiste cette nouvelle rencontre entre les deux mondes ? Lost Tablets est composé de sculptures de moins d’un demi-mètre réalisées avec des blocs LEGO d’occasion.

Jan van Schaik raconte que l’idée lui est venue quand, il y a des années, en se promenant autour du Parthénon à Athènes. Il s’est rendu compte qu’à la base du monument restent les itérations de batailles qui ont violemment transformé la structure architecturale. Ce que propose cet architecte, c’est que les blocs LEGO marquent les limites et montrent la marque du temps qui passe sur les bâtiments.

Avez-vous aimé cette revue de la relation de LEGO avec l’architecture ? Souhaitez-vous apporter d’autres exemples ou pensez-vous que quelqu’un pourrait être intéressé ? Partagez-le sur les réseaux sociaux via le hashtag #ConnectionsByFinsa.