Si on mélange le concept de « hacker » et de « marathon », on obtient un nouveau terme qui sonne de plus en plus, notamment dans le monde de l’entrepreneuriat technologique, de la programmation et du développement informatique, le hackathon. Dans ce jeu de mots, « hack » signifie résolution expérimentale et créative de problèmes avec une approche ludique, et « marathon » fait référence à la durée de l’événement.

Qu’est-ce qu’un hackathon ?

Le hackathon est basé sur un travail collaboratif visant à résoudre des problèmes. Bien entendu, il peut être appliqué à d’autres secteurs en dehors du secteur informatique : à l’architecture, au design en général ou aussi à la décoration d’intérieur.

Il s’agit d’une structure organisationnelle horizontale basée sur des groupes guidés par des projets et des défis à relever. L’objectif est de se compléter et former une équipe diversifiée avec l’expérience et les connaissances que chaque personne, selon son profil professionnel, pour trouver des solutions concrètes à un problème donné.

Le hackathon peut être considéré comme un événement hérité de la culture hacker née au MIT au début des années 1960 dans le but de développer à plusieurs des projets et de partager les efforts. Ce n’est qu’à la fin des années 1990 que le hackathon est devenu courant dans le milieu des développeurs se réunissant pour développer un projet commun de logiciel ou de hardware.

Comment se déroule un hackathon ?

Actuellement, les hackathons sont considérés comme des rencontres collectives où chaque créateur travaille individuellement ou en collaboration avec d’autres. On peut fixer une limite de temps, mais en général le format hackathon s’étend de 24-48 heures à plusieurs semaines.

Une fois cette période terminée, les résultats obtenus sont présentés. Cette analyse sert à filtrer les solutions les plus optimales qui aboutissent parfois à un « mix » de plusieurs. Le hackathon encourage la pensée créative et conduit à de nouveaux concepts, idées et prototypes innovants, fruits d’une réflexion collective.

Cette façon d’innover est un défi non seulement pour l’écosystème des startups et de l’entrepreneuriat, domaine où le hackathon est le plus populaire, mais aussi pour les entreprises déjà établies. Ce type de formule peut changer le cours d’un secteur. Comment ? Avec de nouvelles idées et solutions que les entrepreneurs apportent en travaillant en étroite collaboration avec les dirigeants d’entreprises de longue date.

De même, cette formule est aussi l’occasion d’étendre le réseau de contacts professionnels, puisque le hackathon rassemble des équipes de travail pluridisciplinaires qui peuvent devenir des collaborateurs dans de futurs projets de travail. De plus, il peut permettre de découvrir de nouveaux talents pour les entreprises participantes et de développer des idées et des compétences dans un environnement ludique et une compétition contrôlée.

Par exemple, des fonctionnalités aussi courantes dans notre quotidien que le « like » ou le chat de Facebook sont le résultat de hackathons internes de la société de Zuckerberg qui a organisé plus de 50 rendez-vous de ce type tout au long de son histoire. Même la NASA a rejoint la proposition de réflexion collective et innovante en organisant le plus grand hackathon au monde en 2016 en Californie.

Hackathons d’architecture et de design d’intérieur

Existe-t-il des hackathons d’architecture ? Oui ! Ces dernières années, des initiatives de ce type ont été menées pour parvenir à des solutions rapides et efficaces. L’une des plus récentes a eu lieu fin 2020 avec l’édition du Hackathon d’architecture dans le cadre du festival Open House Valencia 2020.

Ce hackathon s’adressait aux étudiants en architecture et le défi était de trouver une proposition urbaine pour améliorer le paysage des cours intérieures du quartier de Ruzafa à Valence. Il s’agissait de rechercher l’innovation appliquée à de nouveaux modèles de vie urbaine fondés sur la mobilité, l’intégration et le bien-être des usagers.

Trois ans plus tôt, un hackathon avait déjà été développé à Saragosse, dans le cadre du programme MIE promu par l’Université de le ville. L’objectif était de créer des espaces utiles, en mouvement et transformables, à monter et à démonter selon les besoins.

Les entreprises se mettent également à obtenir des solutions grâce à un hackathon. En 2016, SEAT a organisé un hackathon pour les étudiants en architecture des écoles espagnoles et allemandes. Le but de ce travail collaboratif était de présenter un design pour le musée de la marque.

Cette même année, nous avions pu voir comment l’idée de changer la capitale espagnole pouvait s’organiser à travers des défis technologiques innovants lors de la 1ère édition du Hackathon Madrid Change. Un marathon de propositions éthiques pour améliorer Madrid, avec le soutien de l’Institut Européen Di Design, IED Madrid et Google Campus Madrid. Pour cela, la méthodologie Design Sprint, née dans la Silicon Valley, a été appliquée et basée sur la conception collective et le prototypage rapide d’idées.

En ces temps éphémères, les hackathons sont le moyen le plus rapide et le plus efficace d’unir les forces entre des profils de différents secteurs. Et vous l’avez déjà vu, il s’agit là de quelque chose qui dépasse largement le domaine technologique.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies