« Le futur sera durable ou ne sera pas ». Pour le duo d’architectes Belén Moneo et Jeff Brock, c’est évident. Depuis leur bureau madrilène de Moneo Brock, le studio qu’ils ont créé à New York en 1993, ils collaborent sur des projets dans le monde entier, des États-Unis au Mexique. Belén et Jeff partagent la même philosophie de vie et la même vision de l’architecture et du travail de l’architecte. Nous avons eu la chance de pouvoir nous « connecter » et échanger avec eux.

  • Qu’aimeriez-vous nous dire sur vous, en plus de ce que nous savons déjà sur Belén Moneo et Jeff Brock en tant que professionnels ?

Nous aimons avoir du temps libre et profiter de la vie.

  • Quels sont vos autres projets, en plus du studio Moneo Brock ?

 _2B space to be est un espace dédié à l’art associé à notre studio. Hybride et multidisciplinaire, il peut accueillir des expositions, projections, performances, installations, ateliers, conférences et rencontres. Nous l’avons lancé en 2014, alors que nous inaugurions notre nouveau siège social à Madrid. Sa nature informelle offre aux artistes la liberté de proposer le type de travail qu’ils veulent réaliser, combinant plusieurs disciplines dans différents formats et événements. Et nous, ça nous permet de prendre le pouls de la situation actuelle et de décider du programme à suivre. Ainsi, nous pouvons accueillir une plus grande diversité de propositions.

Nous venons également de lancer notre propre boutique en ligne de produits design, PRODUCT DESIGN by Moneo Brock. Par ce biais, nous souhaitons élargir notre marché, consolider notre ligne de travail et accroître la production.

Jusqu’où aimeriez-vous emmener Moneo Brock dans un futur proche ?

Chez Moneo Brock, nous sommes tournés vers l’avenir, et c’est pourquoi pendant la réalisation de nos projets actuels, nous nous intéressons à la recherche et application de solutions durables, et développons ainsi de nouvelles lignes de travail. En ce sens, nous venons de lancer SUMA POSITIVA, un projet passionnant de logements durables design qui génèrent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Nous croyons fermement que l’architecture durable améliore notre qualité de vie et que la préfabrication aide à réduire la production de résidus et à obtenir un produit de meilleure qualité. Le futur sera durable, ou ne sera pas.

Les thermes de Tiberio. Photo : Luís Asín.
Les thermes de Tiberio. Photo : Luís Asín.
  • Conception, réalisation de croquis, supervision de travaux… Quelle facette de votre travail aimez-vous le plus, et pourquoi ?

Sans hésiter, ce qui nous motive le plus, c’est l’aspect collaboratif de notre activité. Dans le studio, nous parlons en permanence, avec le reste de l’équipe, avec les clients, les techniciens, les collaborateurs externes… L’aboutissement est une recherche constante du meilleur, perfectionnant notre idée des valeurs que nous transmettons dans notre travail, à la recherche du consensus, la confirmation de nos idées et la beauté. Nous sommes fondamentalement des animaux sociaux et cette conversation continue nous maintient en alerte, en plus de travailler de façon plus divertissante !

  • Qu’est-ce qui vous inspire ? Avez-vous un rituel, consultez-vous des publications qui seraient pour vous comme une bible… ?

Belén Moneo : l’inspiration nous vient du voyage et de l’observation de la variété de solutions que nous rencontrons dans les cultures éloignées de la nôtre.

Jeff Brock : en ce moment, je suis à Prague. Ici, j’ai découvert un réseau de tramways qui est un ouvrage de génie civil d’une beauté extraordinaire, parfaitement intégré au tissu urbain, avec une sophistication de conception impeccable. La qualité du service public de transport réduit le nombre de voitures dans le centre, et c’est ce que nous voulons à Madrid.

Fundación Telefónica. Photo: Luís Asín.
  • Comment vous connectez-vous à ce qui vous intéresse ? Vous êtes plutôt numériques ou analogiques ?

Analogiques, sans hésiter. Nous travaillons mieux avec un crayon et du papier, bien que nous ayons récemment découvert à quel point il était efficace et plaisant de dessiner sur une tablette. C’est pour cela que nous nous entourons d’une équipe jeune, qui apporte la technologie de pointe à nos processus de conception, de la modélisation 3D au travail avec le BIM.

Et quant à la diffusion numérique de l’architecture, nous croyons que pour apprécier réellement l’espace ou pour évaluer une solution matérielle, il faut voir et toucher la matière physique.

Comment vous déconnectez-vous quand vous avez besoin de vous détendre et reprendre des forces avant de poursuivre votre travail créatif ?

Nous passons du temps avec nos enfants, nous partons à la campagne, nous allons voir des expositions, nous nous rendons à des concerts, nous regardons des films ou des séries… et nous faisons du bricolage à la maison ! Nous ne travaillons pratiquement pas au studio les week-ends. Changer d’activités et de milieu nous aide à recharger les batteries.

  • Qu’est-ce qui définit un bon architecte ?

Un bon architecte n’a pas de préjugés. Il écoute les voix dans sa tête avec scepticisme et recherche des alternatives à chaque solution qui menace l’autorité du « prédéterminé ». En outre, il n’a pas peur de proposer des solutions qui savent exploiter les formes et méthodes conventionnelles, précisément car il a d’abord évalué les alternatives avec un œil critique.

Casatec. Photo: Adrian Llaguno.
    • Si vous ne vous étiez pas tournés vers l’architecture, que feriez-vous, à votre avis ?

Nous travaillerions avec nos mains, ça ne fait aucun doute. Nous aurions un atelier, et mélangerions sûrement les matériaux et techniques dans nos créations. Mais il nous manquerait l’aspect collaboratif de l’architecture. Peut-être aurions-nous tenté notre chance dans le monde de l’art, ou mieux encore, de la scénographie de théâtre ou de cinéma, pour vivre cette sensation de travail en équipe que nous aimons tant.

  • Avec quel professionnel de l’architecture vous aimeriez vous mettre en relation ?

Nous aimons beaucoup la collaboration étroite, autant avec les ingénieurs structures qu’avec les artistes. Nous sommes passionnés par les structures et le traitement ingénieux et élégant des matériaux. Et également le monde de l’art dans sa facette plus urbaine. Nous aimerions beaucoup collaborer avec Daniel Canogar ou Olafur Eliasson dans des projets d’espace public.

  • Quelles sont vos références en architecture ?

Giulio Romano, Louis Kahn, les modernistes européens, les architectes japonais et portugais contemporains… C’est une question impossible à répondre !

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies