Vous êtes-vous déjà endormi paisiblement en écoutant la pluie tomber sur le bord de votre fenêtre, ou le chant des grillons dans le pré ? Ces sons sont ce que l’on appelle du bruit blanc. Les bruits blancs sont considérés comme des sons homogènes et constants qui empêchent les autres bruits de se démarquer au-dessus d’eux. Cela se produit parce qu’ils contiennent toutes les fréquences audibles par l’oreille humaine.

Ils sont également connus sous le nom de « bruits à large bande » car ils couvrent plusieurs bandes de son audible. Quelques exemples seraient le son d’une télévision ou d’une radio désaccordée, le grondement d’un train ou le fracas des vagues de l’océan.

Photo de cottonbro sur Pexels

Ce concept est lié à l’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response), mais en diffère. Comme nous l’avions expliqué dans l’article Connections by Finsa « Qu’est-ce que l’ASMR et comment nous influence-t-il ? », l’ASMR constitue le sentiment de relaxation que certaines personnes éprouvent en écoutant certains sons répétitifs, comme tourner les pages d’un livre ou taper sur clavier d’ordinateur. Tandis que le bruit blanc annule et masque les autres sons. Voyons ses utilités et ses avantages.

Effacer la pollution sonore

Le bruit blanc, qui se caractérise comme étant un son constant, a pour principal objectif d’annuler les autres bruits de l’environnement qui provoquent des sursauts. Par conséquent, son principal avantage réside dans le fait qu’il aide à la concentration, la relaxation et le repos.

Ainsi, le bruit blanc se distingue en améliorant la conciliation du sommeil chez les bébés et les adultes. Mais est-ce vraiment utile ? Peut-il être nuisible ? Le Dr María José Lavilla explique sur la page de l’émission Saber Vivir, sur Televisión Española que : « Le bruit blanc peut être recommandé pour les personnes qui vivent dans les villes et ont le sommeil très léger, ainsi que pour les personnes qui ont l’habitude de dormir avec un bruit de fond de trafic routier. »

Photo d’embouteillage créée par freepik

La pollution sonore est déjà désignée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme un problème de santé publique et constitue l’une des principales difficultés de la société contemporaine. Le design d’intérieur accorde de plus en plus d’importance à la construction d’espaces avec un confort acoustique. Le bruit blanc est présenté comme une solution pour masquer cette pollution.

Où trouver du bruit blanc ?

La première source de ce type de bruit est la nature – le bruit de la pluie ou des vagues de la mer – qui inonde de nombreuses vidéos YouTube et playlists Spotify. Comme le bruit des lave-vaisselles, des machines à laver, des téléviseurs… Qui deviennent les voix principales d’une multitude de podcasts.

Dans notre sélection « Les meilleures playlists de lecture de bruit blanc », vous pouvez découvrir des playlists intéressantes avec des heures et des heures de contenu.

La technologie s’est rendue au bruit blanc, de sorte qu’il existe de nombreuses petites machines qui émettent ces sons doux et continus à la même fréquence. Deviendront-ils le prochain gadget présent dans toutes les maisons du monde ?

L’une des machines à bruit blanc les plus en vue sur Amazon

Le business de créer du bruit blanc

Selon Bloomberg, certaines personnes qui se consacrent à la production de « white noise » ou de bruit blanc reçoivent une rémunération mensuelle de plus de 18 000 dollars. Dans leur reportage « Les podcasteurs Spotify gagnent 18 000 $ par mois rien que sur le bruit blanc », ils interviewent Todd Moore du podcast « Tmsoft’s White Noise Sleep Sounds ». Moore explique à Bloomberg que ses épisodes de bruit blanc reçoivent environ 50 000 écoutes par jour.

La plateforme Medium s’est également intéressée au business derrière les sons de bruit blanc, c’est pourquoi elle a publié sur OneZero, un reportage à propos de la société Ameritz qui, avec le label Peak Records, alimente des centaines de profils d’artistes Spotify de bruit blanc. L’éditeur Pedro Slattery estime que ses meilleurs profils rapportent environ un million de dollars par an.

Bruit rose et bruit brun

Les réseaux ne vivent pas uniquement du bruit blanc. Il existe aussi les bruits rose et brun.

Le bruit rose contient toujours toutes les fréquences audibles, mais les basses fréquences ont plus de puissance. Par exemple : les feuilles, le vent ou le rythme cardiaque. Si le blanc aide à s’endormir, le rose augmente la mémoire.

Ces dernières semaines, le bruit brun est devenu viral sur TikTok, plus profond et où les basses fréquences du spectre sonore sont majeures. Le son du tonnerre en est un bon exemple. Son principal avantage est qu’il aide à la concentration et les utilisateurs de TikTok ne cessent de poster des vidéos de leurs réactions à l’audition du bruit brun pour la première fois.

@natalyabubb

#brownnoise #brownnoisers #adhdinwomen #adhdcheck #adhdtipsandtricks #adhdhacks #adhdhavks #adhdproblems #adhdsquad

♬ Brown noise – Pure Brown Noise – Power of Noise

La pollution sonore des villes, le rythme de vie effréné ou la lumière des écrans rendent difficile le repos des gens. Pour cette raison, ces remèdes accessibles à tous deviennent si significatifs sur les plateformes de streaming et les réseaux sociaux.

Et vous, avez-vous déjà utilisé du bruit blanc, rose ou brun ? Parlez-en nous sur les réseaux sociaux via le hashtag #ConnectionsByFinsa.