L’art peut aussi être un outil pour promouvoir la transformation de quartiers difficiles, rajeunir des quartiers et générer un effet social positif. Aujourd’hui, nous vous montrons quelques exemples d’espaces urbains récupérés grâce à des interventions artistiques.

Explosion de couleurs

Boamistura utilise le street art comme catalyseur du changement social, modifiant la perception des espaces publics. Son projet Crossroads transforme les communautés vulnérables grâce à une dynamique picturale participative pleine de couleurs.

Favela Painting

Nous associons tous les favelas de Rio au danger, à la drogue et à la pauvreté. Ce projet des Néerlandais Jeroen Koolhaas et Dre Urhahn se consacre depuis 2005 à tenter de changer cette image par le biais de l’art, renforçant ainsi les communautés locales.

Velázquez à la rescousse

Vous ne pouvez pas manquer cette initiative lancée en 2008 par Eduardo Hermida, qui a favorisé la récupération du quartier Canido de la ville de Ferrol en Espagne, en reprenant « Las Meninas » de Diego Velázquez, les demoiselles d’honneur, et en a fait l’endroit le plus convoité de la ville.

Du quartier rouge au quartier des arts

Wynwood, le quartier des arts de Miami, était encore récemment un quartier marginal de la ville. Comme à Ferrol, une rencontre d’art urbain qui a débuté en 2009 a été le point de départ d’un processus imparable.

espacios urbanos recuperados

Ocupa Tu Calle

Ce sont les citoyens de Lima qui se sont chargés de lancer des interventions urbaines à faible coût, avec lesquelles ce mouvement cherche à rendre les rues piétonnes et à rendre la ville plus humaine.

Okuda à Moscou

Morfogénesis Urbana est un projet qui a transformé Odintsovo, un quartier de la banlieue de Moscou, en un véritable musée à ciel ouvert, remplissant de couleur les façades d’immeubles gris de l’époque soviétique.

https://www.instagram.com/p/B007gKEFivU/?utm_source=ig_web_copy_link

 

Art urbain dans le monde rural

L’art urbain quitte la ville pour participer à la lutte contre le dépeuplement et l’abandon des centres ruraux. Le Proyecto Titanes (le projet Titans) transforme les silos abandonnés de Ciudad Real en toiles de muralistes, aidés par des personnes handicapées.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies