Comme à notre habitude, nous nous déplaçons à la Milan Design Week, la Mecque du design mondial, et nous vous en parlons via Connections by Finsa.

Que vous soyez professionnel ou amateur, si votre domaine est le design, l’architecture, la décoration d’intérieur… vous ne pouvez pas manquer le rendez-vous milanais. Nous avons parcouru la ville en cinq journées marathons, à la recherche du meilleur design pour vous en parler. Du Salon du Meuble au FuoriSalone, ceci est ce qui a rendu productive notre semaine à Milan !

Salon du Meuble : plus de « luce » et moins d’ « ufficio »

Le Salon du Meuble arrive cette année pour sa 58ème édition avec quelques changements intéressants, ce qui suppose l’ouverture de nouveaux chemins.

Il y a S. Project, un nouvel espace dédié aux projets qui rapprochent les nouveautés concernant les matériaux, des designers, architectes et décorateurs d’intérieurs.

Vous connaissez déjà l’importance de l’éclairage en décoration d’intérieur, et cette année c’était au tour d’Euroluce, un indispensable pour les spécialistes de l’éclairage. Entre une multitude de stands à l’allure très évocatrice, nous mettons en avant celui du “magicien“ de la lumière Arturo Álvarez. Cependant, le mobilier de bureau perd de l’importance, à cause de la disparition du pavillon dédié à Workplace 3.0.

S’il y a bien une tendance qui se démarque des autres concernant l’atmosphère des stands, c’est celle de la connexion avec la nature, avec une grande présence de végétation dans les intérieurs, mais aussi d’éléments aquatiques et de sons de la nature. Le Salon est aussi influencé par le style japandi dans sa recherche de l’harmonie et la tranquillité.

La nature, en association avec la technologie, est employée pour créer des atmosphères. Par exemple, l’installation commune de Flos, B&B Italia et Louis Poulsen, qui introduit le visiteur dans le stand à travers un couloir qui rappelle le jeu du flipper de taille naturelle et où sont projetés les designs les plus iconiques des trois entreprises.

Les tendances qui sont déjà présentes : durabilité, recyclage et recyclé

Des tendances que nous avions ciblées l’année dernière se confirment envers la richesse des matériaux que soulignent leurs matières de qualité : éclats, textures profondes, naturel… Ainsi que la maîtrise de couleurs neutres et de matériaux purs, et une intéressante avancée de la technologie d’impression digitale sur textile, le bois et le verre. Mais à tout cela, s’ajoute un intérêt croissant pour la durabilité.

Cette préoccupation est bien plus évidente dans le Salone Satellite, où les designers émergents lui prête toute leur attention. C’est là-bas que nous y trouvons ceux qui prennent le plus de risques, ceux qui cette année explorent les nouvelles interactions avec l’espace, avec des propositions ingénieuses et créatives en matière de logement et urbanisme, liées à l’augmentation de la population et l’essor des villes.

FuoriSalone

Le Salon se déroule tout autant (et de plus en plus) à l’extérieur qu’à l’intérieur. Si le Salon est dédié aux affaires, le FuoriSalone donne lui libre cours à la créativité à l’état pur. L’offre augmente chaque année et les propositions poursuivent leur chemin en offrant au visiteur des expériences mémorables, bien au-delà du produit, cherchant à devenir celle dont tout le monde se souvient en pensant à l’édition 2019. Des expériences poétiques, artistiques, évocatrices, émotionnelles… Il est presque impossible de choisir !

Tortona : le super design à l’état pur

Le quartier du design et de la mode de Milan par excellence est l’une des zones les plus animées. Parmi les visites indispensables, occupe la première place tous les ans  le Superdesign Show de Superstudio, qui montre quelques-unes des meilleures propositions de Milan, sans avoir à sortir d’un même espace. Impossible de manquer la tour kaléidoscope de 14 mètres de haut, par Matteo Thun, pour 3M, qui nous reçoit à l’entrée : une installation dont l’extérieur semble se fondre dans le ciel et son intérieur convie le visiteur à vivre une expérience… kaléidoscopique donc. L’un des éléments les plus instagrammables, avec les météorites d’Astral Bodies by Finsa, installation immersive qui conjugue les corps célestes dessinés par ENORME Studio avec les Fibracolour de Finsa (MDF teintés dans la masse) et l’expérience de la réalité virtuelle de VitaminArte. Nous pouvons également y trouver l’une des rares matériauthèques présentes à Milan, Material ConneXion, avec Materials Village.

Sans sortir de Tortona, nous apercevons le géant du mobilier suédois, IKEA, qui présente  Symfonisk, une gamme de meubles pensés pour ceux qui ne peuvent pas vivre sans musique. Imaginez-vous votre maison inondée de musique ? C’est l’expérience ic proposée !

De la Galleria Rossana Orlandi à Brera

À proximité de la zone Tortona se trouve un autre indispensable, la galerie de Rossana Orlandi. Ce gourou du design poursuit sa bataille contre les plastiques avec Guiltless Plastic Ro Plastic Prize 2019. Dans cette édition, sa galerie accueille un abondant groupe de designers espagnols, sans doute le résultat de sa récente visite à la Madrid Design Week. Là-bas exposent Belén Moneo, Mayice Studio, Álvaro Catalán de Ocón ou encore ENORME Studio, avec leur système de mobilier modulaire Schlickeysen.

Si nous poursuivons notre balade dans Milan, nous arriverons à la deuxième zone importante : le quartier de Brera. Un autre quartier qui se dévoue au design et qui est rempli d’évènements et propositions sur le terrain. Parmi ces dernières, nous pouvons souligner le projet « Planetario » de Cristina Celestino, une jeune designeuse avec une importante présence lors de cette édition, et dont la production peut se voir également dans le Salon.

Nous passerons par le Palazzo Clerici, où nous pouvons voir dans le patio le meilleur du design hollandais à The Museum, un projet élaboré par Space Encounters avec l’aide de Creative Holland.

Ventura Centrale : la créativité sous vos pieds

Il s’agit d’un quartier les plus jeunes mais avec le plus grand accroissement. Dans sa troisième édition, il double le nombre de localisations. 16 entrepôts sous la gare centrale de Milan accueillent quelques-unes des installations immersives et multi-sensorielles des plus intéressantes de la semaine. C’est le cas de Pulse, de Yamaha, qui présente diverses interactions en rapport avec le son et les sens, l’expérimentation du son à travers le toucher. Ou encore l’installation I think du designer hollandais Maarten Baas, un hall rempli d’écrans et qui reflète la saturation d’opinions du monde actuel.

Un autre indispensable est Raytrace, le projet conçu par Benjamin Hubert pour Consentino : un passage triangulaire de 25 mètres de long sur 6 mètres de haut qui semble tenir en équilibre sur un seul côté, dans un espace sombre et évocateur, où des sphères de verre reproduisent l’effet de l’eau, jouant ainsi avec les illusions d’optiques. Sans oublier Tides, de Kwangho Lee et Wang&Söderström pour Noroo Group, ou les bulles d’Emergence of Form de Keita Suzuki pour AGC… Nous resterions bien vivre sous la gare milanaise !

Milan Design Week : bien plus que le mobilier

Au-delà des fabricants de mobilier, quelconque marque associée au design se trouve à Milan. Cela fait longtemps que les marques de mode sont de la partie à la Semaine du Design. Quelques-unes d’entre elles, comme Hermès ou Fendi, présentent leurs collections pour le foyer, d’autres proposent des échantillons, avec l’appartement éphémère de Gucci ou les Objets Nomades de Louis Vuitton. Cette édition met en avant Conifera, la proposition de COS, conçue par Arthur Mamou-Mani, un exercice frappant du design paramétrique construit à base de bioplastique.

Celui de l’automobile est un autre secteur doté d’un intérêt croissant pour le design. Lexus International est une des étoiles du Superdesign Show, qui nous rapproche d’un spectacle de jeu de lumière élaboré par les artistes audiovisuels de Rhizomatiks, qui présente la vision de Lexus, sur le futur de la mobilité. Mais, en plus de cette marque, d’autres du secteur sont présentes, comme Peugeot, qui montre l’innovateur E-Legend de Peugeot, ou Hyundai, qui nous invite à un voyage pour créer le véhicule adapté à votre style de vie.

La technologie n’est pas uniquement un outil pour créer des ambiances. À Milan, descendent aussi de leurs insignes navires : Samsung, Sony, LG Electronics… Mais la marque qui génère sans doute le plus d’attente est toujours Google. Avec A Space for Being, Google médite sur la manière dont nous habitons et mesure l’impact qu’ont les espaces sur les émotions des utilisateurs, pour déterminer ensuite quels environnements domestiques nous font sentir le plus à l’aise.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies