Visiter l’exposition ¡Funciono! Porque soy así , (Je fonctionne ! Parce que je suis ainsi) c’est comme vous plonger dans l’histoire récente du design. Les objets que nous utilisons au quotidien sans même nous en rendre compte attirent ici toute notre attention sur leur apparence et leur fonction, mais surtout sur la façon dont ils ont changé notre vie. Est-ce que quelqu’un sait comment nous nous rappelions de quelque chose avant le post-it ?

Juli Capella, passionné d’objets qui sait raconter leur histoire mieux que quiconque, est à l’origine de cette exposition. Parmi les près de cent inventions exposées, choisissez-en trois qui représentent trois approches différentes du design : « L’une a une valeur plus sociale, une autre plus utilitaire et une autre a une valeur plus esthétique. Je pense que c’est là que réside le charme du design, sur le fait qu’il porte des valeurs très différentes. »

Baisser les prix : le stylo BIC

« Le stylo BIC me semble être une œuvre merveilleuse. Il parvient à réaliser une chose fantastique, qui est de démocratiser l’écriture. Il coûte à peine un euro et il marche parfaitement. Vous pouvez faire environ 2 kilomètres d’encre. Je n’ai jamais réussi à en terminer un avant de le perdre ou qu’on ne me le vole », affirme Juli Capella.

L’exposition est divisée en 10 stratégies que suivent les objets et l’une d’entre elles est la baisse des prix. « Je pense qu’il s’agit là d’un aspect très important, car il prouve que le design n’est pas réservé aux riches », explique Capella, et le stylo BIC en serait le meilleur exemple.

Inventé par Marcel Bich après avoir acheté le brevet du stylo à bille aux frères Biro, il est considéré comme l’outil d’écriture manuel le mieux conçu au monde et fait partie de la collection permanente du MOMA à New York et du Centre Pompidou à Paris.

Multifonction : le couteau suisse

« Il représente une façon de vouloir donner un service à bien des égards. Il sert à couper, mais il sert également à scier, à éclairer, ouvrir une boîte, dévisser, a des pincettes pour retirer quelque chose auquel vous vous êtes accroché, et un long etcetera. J’aime cette capacité de pouvoir vous sauver la vie. Si vous allez sur une île déserte, j’espère que vous apporterez un couteau suisse ! »

Pour Juli Capella, ce couteau, conçu par Karl Elsener en 1891 pour l’armée suisse, est l’objet multifonctionnel par excellence. Le smartphone serait l’équivalent de l’ère numérique, car il remplit également diverses fonctions : c’est un téléphone, une lampe de poche, un appareil photo, un agenda … « Le smartphone est le couteau suisse du 21ème siècle. »

Styliser : presse-agrumes Juicy Salif par Philippe Starck

L’emblématique presse-agrumes en forme d’araignée de Philippe Starck apporte le contrepoint à ces deux objets. « C’est un objet qui ne sert à rien : quand on veut presser une orange le liquide tombe sur les côtés et il est si haut qu’il faut le saisir avec la main car il est instable », explique Juli Capella, « mais il a la valeur symbolique d’une petite sculpture qui est entrée dans votre cuisine ».

Dans ¡Funciono!, Juici Salif représente la valeur esthétique du design. Et d’ailleurs, Starck lui-même a déclaré que « il n’est pas fait pour presser les citrons, mais pour entamer des conversations ».

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies