Avant que la crise du coronavirus n’éclate, la majeure partie de la population passait plus de temps hors de chez elle qu’à l’intérieur. Au cours de ces dernières semaines, tout a changé et nous avons transformé nos maisons, comme le défnit Rocío Pina de ENORME Studio, « en des espaces multi-activités : nous ne faisons plus que dormir, mais nous mangeons aussi en famille, nous mettons en place une salle de sport ou un lieu de travail improvisé ». Compte tenu de ce nouveau paradigme, nous avons discuté avec des studios de décoration intérieure et d’architecture pour en savoir plus sur leurs astuces, leurs paris et leurs réflexions futures.

L’espace ne se crée pas, mais il se transforme

Compte tenu de la multifonctionnalité que nous demandons à notre maison, Cathy Figueiredo, de WannaOne, propose elle-aussi de mettre davantage l’accent sur l’ordre, « car l’équilibre visuel est bénéfique pour l’intérieur de la maison ». D’autre part, Rocío Pina (ENORME Studio) se centre sur la recherche de formules qui ajoutent de la flexibilité même s’il y a des limitations physiques : « L’espace ne se crée pas, il se transforme au moyen d’éléments fonctionnels qui rendent la maison plus habitable », conclut-elle. Selon Pina, en raison du confinement, nous réaliserons que cet espace sera « un bien à conserver, aussi pertinent que l’eau ou l’énergie ».

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Marie Kondo (@mariekondo)

Des petits et des grands changements

« Ne manquons pas l’occasion de repenser une pièce, un coin ou toute la maison », conseille Dalia Pena, de Peza Estudio. « Demandez-vous sincèrement si vous vous sentez bien dans votre maison et si vous devez ou non changer quelque chose. Nous pouvons commencer par quelque chose de simple comme déplacer un fauteuil à la recherche du rayon de soleil en milieu de matinée, jusqu’à ranger des tiroirs bourrés de choses », détaille-t-elle. Eva Prego de Stone Designs, avec qui nous échangions ici, recommande également d’apporter des changements : « ils contribuent à briser la monotonie, même si ce n’est qu’en redistribuant les meubles avec les critères appropriés pour gagner plus de lumière, d’espace ou favoriser la circulation », explique-t-elle.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de PEZA (@pezaestudio)

Mettez du vert dans votre maison

Cathy Figueiredo (WannaOne) insiste sur les plantes naturelles « pour leur aide à nous garder en contact avec la nature et le plein air », tandis qu’Eva Prego (Stone Designs) dit que « nous sommes à un bon moment pour les observer et voir comment elles évoluent dans ce printemps super explosif que nous sommes en train de vivre ». Elle ajoute que les plantes peuvent être utilisées comme une activité avec les plus petits de la maison, en plantant tout ce qui possible. Prego nous raconte des idées comme mettre une pierre d’avocat dans l’eau, ainsi que des graines de pomme, de poire, de citron ou d’orange.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Stone Designs (@stone_dsgns)

Votre touche personnelle

« Des détails personnels, comme une œuvre d’art, le souvenir d’un voyage ou une bougie allumée en soirée nous rappellent que notre maison est notre temple, le seul endroit où nous sommes protégés et entourés », explique Cathy Figueiredo (WannaOne). Sortez du tiroir cet élément qui vous réconcilie avec vous-même et arborez-le à la maison.

 

Piratez le logiciel et le hardware domestique

Partant du logiciel de la maison (équipement intérieur), Izaskun Chinchilla recommande de miser sur les meubles flexibles – étagères pliantes et extensibles, tables pliantes… – par rapport aux meubles uniques comme le buffet emblématique pour la vaisselle exposée. Concernant le hardware (éléments architecturaux), elle déclare que « si ces situations de confinement se reproduisent avec une certaine fréquence, peut-être devrions-nous penser à des réformes qui rompent avec le schéma de maison traditionnelle avec une chambre principale, une chambre secondaire, des pièces subdivisées… ».

Chinchilla souligne que les maisons qui s’adapteront le mieux à ces situations de confinement seront « les moins hiérarchisées, où les espaces communs sont regroupés dans le même espace avec un plan d’étage plus ouvert et polyvalent, avec moins de séparations les uns des autres, et où les membres d’une famille peuvent faire différentes activités en même temps », illustre-t-elle.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de 🔹ENORME🔹 (@enormestudio)

À quoi ressemblera la maison après le coronavirus ?

« La question que pose cette crise, c’est que la maison est devenue un micro-monde, et bien que les modèles familiaux soient beaucoup plus souples… Nous y vivons comme nous l’avons fait il y a cent ans », insiste Rocío Pina (ENORME Studio). Chinchilla ajoute que les conditions de durabilité et de santé « que toutes les maisons ne remplissent pas » doivent être considérées : orientation solaire, ventilation croisée ou omission de climatisation. « Le confort intérieur d’une maison affecte directement la santé et la consommation d’énergie », dit-elle.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Grupo Finsa (@grupo_finsa)