Avec l’arrivée du beau temps, les jardins et les terrasses montrent leur meilleur côté. Les nouvelles tendances en aménagement paysager se tournent vers des jardins avec moins de plantes et plus durables.

L’aménagement paysager et l’aménagement de jardins, de la même manière que le design d’intérieur, évoluent avec le temps et avec la société. La tendance actuelle nous montre une nouvelle génération de jardins minimalistes nécessitant peu d’entretien, en partie à cause du manque de temps pour en prendre soin et en partie à cause de l’augmentation de la conscience écologique. Le gazon artificiel s’impose face au gazon naturel et est combiné avec des plateformes en bois et cailloux. La touche originale et personnelle est apportée par les objets de décoration exotiques et la géométrisation du design.

Aménagement paysager : les tendances 2019 dans le jardin de la nouvelle génération

Francesc Caballero, directeur général de Bruc Jardí, où il se dédie à la vente de produits de jardinage pour les professionnels depuis plus de 30 ans, pense que nous sommes confrontés à un changement social de la part d’une nouvelle génération qui a de hautes valeurs sociales et éthiques, qui valorise son temps libre et qui est plus sensible à l’environnement. « Si auparavant, en Espagne, on travaillait un style de jardin méditerranéen, avec une étude des couleurs et des formes, et une abondance de plantes saisonnières, les nouvelles générations misent aujourd’hui sur un jardin à faible entretien et de caractère durable où il y a de moins en moins de plantes, à cause de la charge de travail qu’implique le fait d’en prendre soin, mais aussi de meilleure qualité », explique-t-il.

Parmi les éléments utilisés dans le jardinage moderne et qui, selon Caballero, deviendront des tendances durables avec une longue durée de vie, nous trouvons des matériaux nécessitant peu d’entretien, tels que le gazon artificiel, la plateforme technologique et les granulats décoratifs, des pierres concassées irrégulières et aussi des galets.

paisajismo digital

En ce qui concerne le design, « le jardinage et l’aménagement paysager sont dérivés des lignes courbes et irrégulières, qui reproduisaient l’imperfection de la nature, et se dirigeait vers des formes géométriques », souligne Francesc. Cette géométrie contamine les éléments constitutifs des jardins et on le voit lors de l’installation de pavements en pierre de forme carrée ou rectangulaire, mais aussi dans les éléments végétaux, qui adoptent des formes pyramidales ou arrondies grâce à un élagage spécialisé (des oliviers taillés en plateaux, des magnolias de forme conique, des bonsaïs…). Pour apporter une touche personnelle au jardin, nous utilisons des éléments décoratifs tels qu’un moaï ou un bouddha en pierre, des sphères en marbre… qui brisent la géométrie précédente.

Aménagement paysager - jardin de la nouvelle génération
Exemple de jardin de la nouvelle génération à très faible entretien

Gazon artificiel ou naturel ?

Bien que cela puisse sembler paradoxal, le gazon artificiel a supplanté le gazon naturel en tant que signe d’une préoccupation écologique croissante. Guillermo Menéndez, de Viveros Bonsai, une entreprise spécialisée dans le gazon naturel, nous raconte comment ils ont dû s’adapter à ce changement de marché. En seulement dix ans, les alternatives synthétiques sont parvenues à représenter 50 % de leur chiffre d’affaire et près de 90 % des moins de 40 ans optent pour elles.

La principale raison de cette augmentation est que, n’ayant pas besoin d’irrigation, c’est plus durable sur le plan hydraulique, dans un monde où nous sommes chaque jour un peu plus conscients de notre empreinte hydrique et du besoin de la réduire. De plus, cela permet de réduire le temps d’entretien, n’ayant pas besoin de soins tels que la tonte périodique ou l’engrais, indispensables au maintien d’un gazon naturel en bonne santé. En troisième lieu, la variante synthétique peut être utilisée sur les terrasses ou les toits, des espaces en croissante évolution.

Aménagement paysager et bois en extérieur : comment l’utiliser

Granulats, gazon et bois forment le triumvirat gagnant, tant pour Francesc que pour Guillermo. Dans le cas du bois, le plus courant est de le trouver sous forme de traverses lors de la construction d’escaliers, de murs de soutènement, de jardinières ou de séparations ; sous forme de plateformes en bois concernant les sols et dans des structures telles que des pergolas ou des sentinelles. Ce qui a changé, c’est la préoccupation pour son origine écologique.

Francesc Caballero souligne comment s’est réduite l’utilisation de bois exotique d’origine tropicale, liée à notre plus grande prise de conscience environnementale, puisque nous sommes conscients du problème de la déforestation, tout en maintenant l’utilisation du pin ou du sapin, comme la traverse écologique de FINSA. Ceci est lié aux qualités du bois, élément naturel avec lequel les gens se sentent bien, qui transmet le calme et favorise la relaxation. Chez Bruc Jardí, ils défendent l’utilisation du bois et la théorie selon laquelle « le bois sera le béton du XXIème siècle » (De Rijke).

Le bois thermo-traité en jardinage et aménagement paysager est encore fortement méconnu, mais pour Francesc Caballero, cette alternative est une voie intéressante à suivre. Si n’importe quel bois utilisé en extérieur doit être soumis à un traitement pour garantir sa résistance aux intempéries, le bois thermo-traité est le traitement le plus respectueux de l’environnement, car il n’utilise aucun produit chimique.

Aménagement paysager - Jardin moderne
Jardin moderne qui utilise plateforme technologique et gazon artificiel

Quand préparer votre jardin ?

Nous voulons tous que notre jardin se montre sous son plus beau jour en été pour profiter du beau temps. Mais si vous vous êtes fait prendre par le temps et qu’il n’est pas encore prêt, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas la seule personne. « Le moment idéal pour construire un jardin se situe entre septembre et janvier, car c’est le moment où les plantes s’adaptent le mieux, mais nous ne sommes pas très prévoyants », affirme Francesc Caballero. De fait, la période des plus grandes ventes du secteur est concentrée entre les mois de mars et juillet.

Terrasses et toits, les nouveaux jardins

Nous sommes chaque fois un peu plus urbanistes et cela se remarque par l’augmentation des aménagements paysagers sur les terrasses. Nous voulons tous avoir une jolie terrasse pour se détendre un fois rentrés du travail et selon les estimations de Bruc Jardí, ce marché représente déjà 40 % des ventes auprès des particuliers. Dans ce type d’environnements, ce qui s’utilise le plus est le gazon artificiel et le bois, et ils se caractérisent par l’exploitation de tout l’espace disponible, donnant ainsi lieu à la création de jardins verticaux.

Sans mettre de côté les espaces en hauteur, les villes sont également en train de se doter de toits verts, de toits-terrasses avec une enveloppe végétale qui contribue à réduire les émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et à rendre l’air plus respirable pour ses citoyens.

Une autre alternative écologique : le xéropaysagisme

Une autre tendance est en hausse, liée à la préoccupation croissante pour la durabilité et contre la pénurie des ressources en eau, est le xéropaysagisme (aussi appelé xérojardinerie). Son objectif est d’obtenir un jardin ne nécessitant pas d’irrigation supplémentaire et la clé pour y parvenir est de recourir à l’utilisation de plantes autochtones adaptées au climat du jardin et à des plantes xérophytes résistantes à la sécheresse telles que les cactus, les aloès ou les agaves.

paisajismo - cactus