Pendant le confinement, les lieux de rencontre physique ont changé du jour au lendemain, et cela a changé les routines, la manière de penser… Nous avons discuté en Espagne avec huit studios d’architecture et de design d’intérieur pour savoir comment ils ont conçu ces semaines en termes de dynamiques et de pensée créative.

Izaskun Chinchilla

Quelles sont vos dynamiques ? Ont-elles été modifiées ?

Dans le studio, nous travaillons à distance depuis longtemps, car nous sommes une équipe assez diversifiée et dans chaque projet il y a des collaborations interdisciplinaires. Dans mon cas en particulier, je partage ma vie entre Madrid et l’Angleterre ainsi qu’entre mon studio et mes recherches.

Les processus se déroulent de la même manière : nous avons une politique de communication qui commence à partir d’une proposition de travail en début de journée et à partir de là, nous faisons un suivi dynamique via What’s App. Ainsi, nous avons atteint une grande compatibilité entre l’équilibre de vie et le travail. J’invite les entreprises à commencer à voir comment cette flexibilité n’est pas incompatible avec la productivité, et au contraire, compte tenu de ce qui s’est passé au Japon, elle l’améliore.

Comment vivez-vous vos processus créatifs en cette période de confinement ?

Dans mon cas, vivre en permanence avec mon fils est une chose merveilleuse qui est loin d’être un problème. C’est un défi, c’est une chose à laquelle j’ai eu du mal à m’habituer, mais il y a tellement de bonnes connexions.

J’ai appris à ne pas croire que l’inspiration vient de l’historiographie. Autrement dit, non pas de lire sur l’architecture ou de visiter des bâtiments, mais dans l’observation critique et créative des modes de vie quotidiens, il y a une inspiration non supérieure, mais équivalente à ces formations disciplinaires. À travers le jeu avec mon fils, je découvre comment les espaces surgissent de manière flexible et comment cela se produit lors de la compatibilité des différentes activités. Nous devrions l’expérimenter… Mettre une piscine gonflable dans le salon, faire un spa, construire une cabane.

Je crois également que nous devons aborder cette dimension anthropologique de l’espace, la façon dont nous l’utilisons et la façon dont la créativité et la possibilité de transformation pour tous les citoyens génèrent une richesse de concept, de possibilités, que l’architecture continue d’explorer pleinement. Il s’agit d’une source d’inspiration inépuisable.

Comment surmontez-vous les éventuels blocages créatifs ?

Ce qui me libère le plus des problèmes d’un chantier, c’est l’écriture, le dessin ou la cuisine… Ce sont des processus très créatifs. La créativité connaît ce mythe que seules certaines personnes sont nées pour cela, mais elle me semble une fonction aussi physiologique pour tous les êtres humains que la respiration. Cela doit être un domaine de plus que nous développons et qui nous apporte un équilibre.

Des millions de personnes luttent contre le stress en jouant un instrument de musique, en pratiquant la méditation ou le yoga. Ce sont des activités créatives dans la mesure où elles génèrent des façons de nous voir et de nous représenter différemment dans la vie quotidienne. Que vous écriviez un livre et que vous restiez bloqué ne devrait pas être en contradiction avec le fait de pouvoir profiter d’un bon film, de pouvoir cuisiner. En fait, j’inviterais tout le monde à ne pas se laisser emporter et à explorer les multiples formes de créativité, de danse, d’exercice…

View this post on Instagram

RESEARCHING ON HOW ARCHITECTURE CAN FIGHT CLIMATE CHANGE AND SUPPORT BIODIVERSITY!. OUR PROJECT FOR THE COMMON AREAS AT ALORA´S CAMPING AT THE BEGINNING OF CAMINITO DEL REY Our office have been committed to research, teach and design with a strong environmental agenda. Fighting against climate change and supporting biodiversity has been a strong point in our research and design agenda. In our camping for at Alora, we have introduced several communal buildings (gymnasium, supermarket, reception, hostel, restaurant, canteen). All these buildings have been designed using organic materials in the roof and recovering the old craft tradition of thatching. The use of African reed and rammed earth allow the buildings to stay at the same temperature of the rest of the soil without increasing temperature. It also create a landscape continuity that helps birds, super abundant in the area, find a friendly environment to nest. The geometry of the roof and the modularity of the construction also looks for an important adaptation to the topography. For these equipment buildings, a modular architecture and a form of urbanization of the same type have been used to allow each of the areas to grow, decrease and modify easily. For this reason, a basic pattern has been established, organizing the proposal of both buildings and urbanization. This pattern consists of quarters of circles allowing to play with the figure and icon of the nests of birds. The size of all semi-circular plots is 40m2. In the case of common equipment, occupy several plots, creating a larger building through the sum of modules. #camping , #sostenibilidad , #arquitecturasostenible

A post shared by Izaskun Chinchilla Architects (@izaskunchinchillaarchitects) on

Ángel Rocamora

Quelle sont vos dynamiques ? Ont-elles été modifiées ?

Nous avons suivi un calendrier de travail rigoureusement établi pour avoir une « normalité » comme base pour faire face à cette incertitude. Aujourd’hui, rien n’a changé. Je dirais même plus, la capacité d’assumer de nouvelles circonstances et de s’y habituer me semble incroyable.

Cela nous mène à repenser les situations dans la façon de travailler, parce que nous sommes un bureau qui collabore avec d’autres qui sont à l’extérieur de la province et même du pays, mais dans le studio, j’apprécie grandement le contact personnel. Nous devons l’évaluer, mais je pense que le télétravail est une voie que nous devons continuer à promouvoir.

Comment vivez-vous vos processus créatifs en cette période de confinement ? Comment gérez-vous les éventuels blocages créatifs ?

Toute cette incertitude est une opportunité de faire volte-face et de la mettre en avant comme une opportunité. Le moment est aussi déroutant qu’excitant et critique. L’horizon semble flou, mais nous devons avoir tous les pores de la peau prêts à absorber ces changements, les catalyser et continuer à repenser la réalité des nouveaux espaces à habiter. L’architecture pourra apporter une réponse sociale engagée.

Enorme Studio

Quelles sont vos dynamiques ? Ont-elles été modifiées ?

Nous sommes en train de récupérer les temps de gestion avec l’équipe ou avec des clients qui se diluaient dans la vie quotidienne. D’autre part, nous avons eu l’occasion d’embrasser des projets qui nous intéressaient beaucoup, comme le logement flexible. En Espagne, étant donné notre caractère d’habiter l’espace public plus que nos maisons, nous n’avons guère prêté attention à la maison. Après cette situation, nous voyons que nous sommes dans l’urgence d’aider à donner vie à cet endroit que, en raison de notre culture sociale, nous avions relégué.

Comment vivez-vous vos processus créatifs en cette période de confinement ? Comment gérez-vous les éventuels blocages créatifs ?

Nous dessinons et écrivons plus. Nous avons repris un livre sur l’histoire des colonnes, en pensant beaucoup au dialogue entre l’habitat et l’espace public. Nous avons devant nous un moment intéressant pour réfléchir plus intimement en ayant plus de temps d’idéation.

View this post on Instagram

Working in a new lamp prototype… Thinking these days of John Soane as a cornice collector… and that low-cost classicism at hand We are going to make a first series of three SOANE lamps, each characterized by a pope of architecture: Vignola, Iñigo Jones and Leo Von Klenze… Doesn't that sound good? LOW COST CLASSICISM is a series of furniture with which we experience our madness about the history of art and architecture… for it we have already designed DORICAHHH and JONICAHH with Bizarre Columns and very recently WE ARE ALL GODS and ZEVSS… soon SOANE! #lowcostclassicism #soane #cornice #lamp #design #designlovers #designporn #inigojones #lightingdesign #enormestudio #drawing #architecturaldrawing #sketch #sketchbook #face

A post shared by 🔹ENORME🔹 (@enormestudio) on

WannaOne

Quelles sont vos dynamiques ? Ont-elles été modifiées ?

Chaque membre de l’équipe accomplit ses tâches là où il a choisi de vivre. C’est l’un de nos principes pour garantir la liberté et la créativité. Le travail à distance fait partie de notre quotidien, donc dans ce sens, le studio n’a pas été affecté. Notre dynamique est basée sur l’autonomie et la confiance. Chacun est responsable et organise son temps, bien que chaque décision soit prise par consensus. Nous gardons une trace des projets avec une application de planification du travail et avons des réunions via Skype ou par téléphone. Nous sommes loin, mais en constant contact.

Comment vivez-vous vos processus créatifs en cette période de confinement ? Comment gérez-vous les éventuels blocages créatifs ?

Nous avons presque tous souffert d’un blocus créatif ces dernières semaines. L’important est de savoir comment le détecter, y faire face et dissiper ses effets le plus rapidement possible. Pour cela, il vaut mieux s’arrêter, prendre du temps et penser à autre chose. Par exemple, proposer un nouveau défi personnel qui n’a rien à voir avec ce que vous faites et vous concentrer sur sa réalisation dans une certaine période.

View this post on Instagram

Si viajamos a la Luna no podemos hacerlo como lo hemos hecho hasta ahora en la Tierra. De forma masiva, contaminando, sin respetar. Por eso la cápsula de "Horizonte 88" sería unipersonal, de un minimalismo monacal y estaría reducida a la mínima expresión para tener el menor impacto constructivo sobre la superficie lunar. Eso fue lo que imaginamos y así, poco a poco, fue haciéndose realidad. Puede que suene friki 🙈, pero para crear el proyecto de @formicagroupeu en @casadecoroficial todo el equipo nos pusimos el casco y el traje espacial y aún no nos lo hemos quitado🎨👩🏻‍🚀💻👩🏻‍🚀🖋️👩🏻‍🚀 📐👨🏻‍🚀 #horizonte88 #glamponthemoon #casadecor2020 #casadecorsostenible #nightsky #axonometry #diseñodeinteriores #interiorismo #interiordesign #interiorismomadrid #designinspiration #design #space #capsulehotel #hotel #hoteldesign #capsule #minimal #axonometric #interiordesigner #experiencedesign

A post shared by WANNA (@wannarockyou) on

Requena y Plaza

Quelles sont vos dynamiques ? Ont-elles été modifiées ?

Dans notre cas, nous avons apporté le travail à la maison et des programmes de travail en groupe nous ont aidés à résoudre certaines des tâches pendant cette pandémie.

L’efficacité a diminué dû au manque de connaissance, d’habitude et de vitesse des lignes de transmission de données, car dans notre activité nous utilisons des fichiers très lourds et la communication avec nos serveurs nous a ralenti.

Comment vivez-vous vos processus créatifs en cette période de confinement ? Comment gérez-vous les éventuels blocages créatifs ?

Même de grands penseurs et scientifiques ont déclaré que la meilleure chose pour avancer est l’apparition de l’adversité. « Dans la crise réside l’occasion ». Nous croyons à cette réflexion : les guerres mondiales, les grandes crises… Ces événements ont aiguisé l’ingéniosité. L’inventivité a été mise à contribution dans nos cerveaux, faisant de grands progrès.

Les personnes créativement agitées ne s’arrêtent pas même face à ces changements soudains. Ils ont toujours généré des coups de pouce pour le développement de notre civilisation.

MOL Arquitectura

Quelles sont vos dynamiques ? Ont-elles été modifiées ?

Profondément, puisque dans tous nos projets, nous réalisons des tests, des échantillons et des prototypes des solutions qui sont intégrées dans la proposition. Cette partie de l’innovation avec des tests empiriques est très limitée dans la situation de confinement. Nous apprenons à valoriser les systèmes de construction sans les toucher et cela nous coûte très cher, car le toucher, percevoir la matérialité… Cela nous semble essentiel à tout projet : l’odeur du bois fraîchement brossé, le bruit des machines. Être sur place nous manque énormément.

Comment vivez-vous vos processus créatifs en cette période de confinement ? Comment gérez-vous les éventuels blocages créatifs ?

Actuellement, dans aucune activité, en particulier en architecture, il n’y a de place pour un blocage créatif. L’immédiateté est l’épée de Damoclès sur tout commerce. Tous les studios sont censés avoir la capacité de prendre des décisions instantanées. L’hyperconnectivité, l’excès d’informations et la facilité d’accès nous ont conduits à cette spirale sans pause pour la moindre réflexion.

PEZA Estudio

Quelles sont vos dynamiques ? Ont-elles été modifiées ?

Le travail à domicile ne nous prend pas par surprise, c’est quelque chose qui, lorsqu’il n’y a pas de réunions ou de visites sur site, se fait généralement. À la maison, il y a tout ce dont vous avez besoin pour esquisser et poursuivre le processus créatif, nous ne perdons donc jamais l’analogique. La dynamique elle-même a été légèrement modifiée, en particulier pour la visualisation des échantillons et des matériaux physiques. Et bien sûr, les rencontres avec les clients par visioconférence, même si auparavant elles se tenaient dans certains cas spécifiques, maintenant avec les clients les plus proches c’est un peu étrange.

Comment vivez-vous vos processus créatifs en cette période de confinement ? Comment gérez-vous les éventuels blocages créatifs ?

Le blocage créatif est ma meilleure alarme, il m’avertit que quelque chose ne me convainc pas, qu’il ne correspond pas à la conception ou que je manque de données pour aller de l’avant. Dans cet état, j’essaie de me respecter plus que jamais, je m’arrête et commence à poser des questions. Parfois, c’est quelque chose d’extérieur au design (j’ai un peu de chaos dans la tête et j’ai besoin de mettre de l’ordre) ; dans d’autres, cela est dû à des exigences de conception, quelque chose qui n’est pas encore prêt à voir le jour et il est nécessaire de continuer jusqu’à ce que ce quelque chose soit prêt à sortir.

Stone Designs

Quelles sont vos dynamiques ? Ont-ils été modifiées ?

Dans notre cas, la partie créative se révèle très compliquée. Ayant des enfants à la maison, il est difficile de s’isoler ou de trouver des moments créatifs, alors nous faisons ce que nous pouvons. Parfois, nous nous trouvons à un bon moment pour réfléchir, mettre en perspective et faire évoluer des projets, nous en profitons, nous prenons le temps d’avoir des moments de réflexion.

Comment vivez-vous les processus créatifs en cette période de confinement ? Comment gérez-vous les éventuels blocages créatifs ?

Nous ne voyons pas un blocage créatif ; il y a eu une pause dans l’industrie et la production, mais au niveau créatif, nous pensons qu’il y a eu un changement de registre et une ébullition d’idées qui veulent répondre à de nouveaux besoins.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies