La Dubai Design Week 2019 s’est achevée le 16 novembre. Pour cette nouvelle édition, il a fallu le travail d’une grande équipe qui consacre toute l’année à rechercher le meilleur design au Moyen-Orient pour le présenter au monde entier, et Rawan Kashkoush est chargée de diriger toute cette tâche. Nous nous connectons au design oriental avec la Directrice créative de la DDW.

En quoi consiste votre travail en tant que Directrice créative de la Dubai Design Week et qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Pendant des années, mon travail de designer et de placemaker s’est centré sur la création d’un espace public accessible pour des échanges créatifs. En faisant partie de la Dubai Design Week, deux concepts puissants se sont associés : le design, tout comme la ville, visent à améliorer la qualité de vie. Cet événement crée un moment dans l’année pour mettre en lumière les deux à la fois. En découvrant les différents secteurs de la Semaine du Design, nous découvrons les préférences et les tendances des résidents et des visiteurs, mais nous voyons également le potentiel des espaces existants lorsqu’ils sont alimentés par une activité. Les enseignements de l’événement ont des effets indirects.

Dans quel but est née la Dubai Design Week ? Comment a-t-elle évolué au cours de ces cinq années ?

La Dubai Design Week s’est transformée depuis sa structure originale avec des participants différenciés à trois niveaux – local, régional et international – pour devenir un tissage de collaborations. C’est le résultat d’une équipe engagée qui collabore avec des partenaires par l’intermédiaire de leurs réseaux pour chorégraphier l’interaction essentielle, dans le cadre d’un événement destiné à rassembler les gens.

J’ai eu la chance de faire partie de l’équipe depuis le début et de faire en sorte que cet événement atteigne notre objectif clé : recueillir les points de vue du monde entier tout en renforçant la présence de talents locaux et régionaux. Nous faisons un excellent travail pour trouver les lacunes et essayer de les combler ou de stimuler une bonne idée.

Chaque année, nous effectuons une analyse rétrospective et un diagnostic de chaque édition de la Dubai Design Week afin d’évaluer ce qui fonctionne et ce que nous pouvons améliorer. L’objectif a toujours été de perfectionner nos talents locaux et régionaux et de les placer sur la carte internationale, mais aussi d’encourager l’échange d’idées dans le monde entier.

View this post on Instagram

#DXBDW2019 | The sun is shining at d3 (@d3dubai) for Dubai Design Week 2019! . Dubai Design Week will host 13 installations with exhibits from Bahrain, Lebanon, Saudi Arabia, India and Turkey, with 8 from the UAE. Including Umbra, a gateway to #DXBDW2019 at Dubai Design District, designed by multidisciplinary design studio Tinkah (@tinkah.ae), commissioned by Spanish wood solutions manufacturer Finsa (@finsa_middle_east). . Inspired by the Mashrabiya patterns of the Middle East with Emirati-specific perforations, Umbra takes the shape of an immersive design installation inviting audiences to explore the interplay of shadow and light, cast through a series of colourful architectural grids. . Download the free Dubai Design Week app to plan your schedule. . Image by Tinkah (@tinkah.ae)

A post shared by Dubai Design Week (@dubaidesignweek) on

Quels sont les temps forts de la Dubai Design Week 2019 ?

Le Global Grad Show est toujours le meilleur endroit pour commencer, en particulier cette année, car l’exposition s’est étendue à deux bâtiments. Abwab est une exposition consacrée aux œuvres de la région. Et je recommanderais de prendre le temps de visiter Dubai Culture – Creative Lab, un nouveau programme destiné à aider le visiteur à ressentir l’événement, avec sept stations de design et des ateliers dédiés à l’artisanat, au cœur du Dubai Design District.

Quels sont les défis auxquels la Dubai Design Week est confrontée ?

La communauté créative du pays et de la région a été très réceptive à la Dubai Design Week. Chaque année, nous assistons à une plus grande participation et à un plus grand intérêt aussi bien des acteurs que du public. Dans la première édition, il était difficile d’impliquer les gens, de faire connaître l’initiative et de montrer sa valeur, mais cela en valait la peine. Le défi consiste à amener les gens à présenter des solutions pour un environnement mieux protégé lorsqu’ils font des expériences avec le design.

De plus en plus d’événements de design remplissent les agendas du monde entier. Quelle est la particularité de DDW ?

La diversité culturelle de Dubaï. Le temps passé par ceux qui déménagent aux Émirats Arabes Unis (EAU) depuis un autre endroit varie de plusieurs mois à toute une vie. Le fait que Dubaï occupe le centre géographique implique que les gens volent vers des extrémités lointaines du monde et reviennent avec des objets de styles différents. Et aussi que les marques internationales souhaitent se développer ici. Les EAU sont un véritable mélange de nations et de leurs goûts.

Qu’est-ce que la Dubai Design Week représente pour la communauté créative du Moyen-Orient ?

La Dubai Design Week est la partition du dialogue avec l’industrie régionale, qui utilise les objets comme référence de ce que nous pouvons être en train de penser, utilisant le design comme langage pour communiquer. Les designers ont besoin d’une mise en scène et la DDW fonctionne comme une plateforme de lancement qui rassemble le public, la presse et les designers, comme un élément essentiel de l’évolution du design régional.

Le design du Moyen-Orient est-il encore une grande inconnue en Occident ?

Le Moyen-Orient est vu par le petit bout de la lorgnette. Il est essentiel de changer la perception des gens et d’aider à donner accès à l’immensité de chacune des particularités de la nation. Villes portuaires, villes intérieures, villages montagneux, nomades du désert… Les impacts socio-politiques sur ces personnes définissent tous ces lieux et leurs styles de design.

Compte tenu de l’âge et de l’histoire des cultures dans cette partie du monde, le message est clair : il s’agit d’une invitation à travailler en collaboration avec des designers et des architectes arabes qui, avec l’aide appropriée, disposent d’une occasion exceptionnelle d’élargir l’ensemble de leurs connaissances afin de proposer des solutions au réchauffement climatique, compte tenu de l’expérience de la région face à la chaleur. Le Moyen-Orient est un banc d’essai pour les solutions et les actions contre la hausse des températures.

Que pensez-vous d’Umbra, la porte d’entrée de DDW créée par Tinkah ?

Il est indéniable que Dubaï représente une sorte de seuil entre le Moyen-Orient et le reste du monde, qu’il s’agisse d’un amplificateur de talents, d’un activateur commercial ou d’un homogénéisateur de langues ; aucune autre ville arabe n’assume ce rôle de pont. Umbra représente la recette du succès. Une société internationale européenne a collaboré avec un studio de design émirati, ce qui donne lieu à une expérience qui associe processus et style pour aller au-delà des limites du design.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies