Le salon londonien Materials for Architecture est un événement relativement jeune. Pour autant, cet événement dédié aux matériaux né en 2017 a été bien accueilli par le public. Son objectif est de mettre en contact les architectes et concepteurs avec les fournisseurs de matériaux, et surtout de leur faire découvrir des matériaux innovants et surprenants, pour les éclairer sur l’avenir. Fort du succès rencontré par les expositions dédiées aux matériaux lors de la dernière édition de la Milan Design Week, nous avons pu voir à Londres des choses tout aussi surprenantes.

  1. Durabilité : des matériaux qui ne dégradent pas l’environnement

Dans l’évolution de l’industrie de la construction, les matériaux occupent aujourd’hui le devant la scène. De la structure aux surfaces, on recherche des matériaux plus résistants et légers, mais surtout plus durables, afin de s’orienter vers une construction plus respectueuse de son environnement. Material Driven avait axé son stand sur cette idée et présentait divers matériaux, des plus expérimentaux, tels qu’un substitut de MDF fabriqué à partir de restes de pommes de terre par Chip[s]board, à ceux déjà disponibles sur le marché comme le Finsa Greenpanel. Les présentations et discussions abordaient également le béton durable, à faible teneur en carbone ou issu de matériau recyclé, et les avantages de l’utilisation de l’aluminium.

Mycellium composite
Mycellium composite

L’ère du bois a sonné

Le bois est l’un des matériaux les plus anciens de la construction faisant continuellement l’objet d’innovations. Le salon y accordait d’ailleurs une place centrale, aussi bien dans les expositions que dans les conférences. Kevin Flanagan, de PLP Architecture, et Mark Ramage, du Centre d’innovation avec des matériaux naturels de l’université de Cambridge, y ont exposé le projet de la Oakwood Tower, destinée à être le gratte-ciel en bois le plus haut du monde. Les professionnels ont également pu en apprendre davantage sur l’utilisation du bois en ingénierie auprès d’experts tels que Andrew Mather de Ramboll, Dave Lomax de Waugh Thistleton et Patrick Usborne de dRMM, qui ont également présenté les avantages du bois dans les processus de guérison par le biais du projet Maggie’s Oldham, un centre de cancérologie.

Maggie’s Centre. Foto: Alex de Rijke.

Matériaux intelligents pour des conceptions intelligentes

Saviez-vous qu’il existe des matériaux qui s’épaississent si vous tirez dessus ? Il s’agit des matériaux auxétiques, évoqués par le chercheur Andrew Alderson, professeur à l’université Sheffield Hallam. Mark Dowson a présenté le système de refroidissement Newmass, qui repose sur l’utilisation d’un « matériau à changement de phase » qui absorbe la chaleur en passant de l’état solide à liquide.  Les possibilités d’intégration des technologies photovoltaïques dans un projet de construction, qui facilitent la génération d’énergie renouvelable, ont également été présentées à Londres, dessinant un monde qui se dirige tout droit vers la décarbonisation.