Le phénomène du streaming (retransmission en direct) a atteint le monde du retail dans ce que l’on appelle le livestreaming shopping, une vente en direct via le monde numérique. Ce mélange de divertissement et d’opportunité commerciale offert par le format incite les grandes et les petites marques à se lancer dans un canal qui leur permet de répondre à des questions et de parler dans un langage synchrone et proche des gens.

L’expérience comme produit

Alibaba, le grand géant chinois du e-commerce, a lancé Taobao Live en 2016, une plateforme qui, grâce à sa croissance rapide, a suscité l’intérêt du monde occidental. En fait, les livestreaming shopping représentent actuellement 10 % des achats numériques en Chine. Le streamer chinois Austin Li Jiaqi en est le cas paradigmatique, après avoir réussi à vendre des produits pour une valeur de 1 500 millions d’euros en seulement 12 heures de direct !

Qu’est-ce qui ressort de ce nouveau canal de vente ? La possibilité de générer une expérience dans laquelle chaque client se sent partie prenante de ce contenu en direct. Le concurrent occidental d’Alibaba, Amazon, en a pris note et a créé Amazon Live. D’autres plateformes comme Google ou TikTok suivent déjà leurs pas.

D’autres données soutiennent ce nouveau canal de vente. En effet, le cabinet de conseil en tendances WGSN estime que la croissance de ce que l’on appelle la « vente sociale » (via les réseaux sociaux et autres media numériques) est trois fois plus rapide que le commerce électronique traditionnel.

Livestreaming shopping en design d’intérieur

Comment l’effet des achats en direct affecte-t-il la décoration intérieure et l’habitat ? Récemment, IKEA a commencé à tester Ikea en direct, une nouvelle stratégie commerciale dans laquelle tous les deux mois, toute personne qui le souhaite peut interagir avec les présentateurs de ce programme et poser des questions en direct sur les produits.

Ikea en direct propose des sessions thématiques (nourriture, rangement, extérieur…) qui permettent de vivre une expérience virtuelle similaire à ce que l’on peut vivre dans des espaces physiques.

Comment le secteur du retail va-t-il évoluer en conséquence ? Aurons-nous de grands studios d’enregistrement dans ces lieux ou continuerons-nous à voir la présence des dark stores progresser ? Donnez-nous votre avis sur les réseaux sociaux via le hashtag #ConnectionsByFinsa.