Marco Oggian a fondé Brutto Studio en Espagne en fin d’année 2020. Ce nouveau projet prend le relais de Flaco Studio et se spécialise dans la création d’identité visuelle pour les marques.

Qu’est-ce que Brutto Studio ?

Brutto Studio est né très récemment et est le nouveau visage de ce qu’était Flaco Studio. Flaco était un studio situé dans le centre de La Corogne, doté d’une galerie d’art pour faire connaître les œuvres d’artistes locaux, mais Flaco s’est arrêté en raison de la crise du coronavirus et de différences internes. Maintenant, ce projet renaît sous le nom de Brutto Studio.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de BRUTTO (@brutto.studio)

Quelle est l’histoire de ce nouveau nom ?

Brutto signifie moche en italien. C’est un clin d’œil, car nous nous disons que nous sommes laids mais les projets que nous réalisons sont très beaux. Une autre raison de ce nom est que, plus que jamais, la perception que nous avons de ce qui est laid ou beau est hyper personnelle, subjective et peut changer à tout moment.

Cela peut également être interprété comme la philosophie du studio…

Oui, j’ai commencé à travailler il y a douze ans et j’ai eu la chance de pouvoir le faire avec beaucoup de gens à travers le monde. Le design, la direction artistique et la créativité sont pour moi un plaisir et une passion. Bien que notre travail soit souvent lié à des causes sociales, je n’ai jamais voulu me prendre trop au sérieux parce que je pense que c’est quelque chose d’ennuyeux. Cette façon de penser est à l’origine de Brutto. La première réaction de nos clients est de sourire et ils nous disent : « Vous dites que vous êtes moche, mais vous vendez quelque chose de vraiment sympa. » Nous offrons la liberté de décider de ce qui est beau ou de ce qui est laid.

Exposition “Cosas de Casas” avec les créations de Marco Oggian et Pablo Pulgar

Qu’est-ce qui caractérise Brutto Studio ?

La simple passion pour ce que nous faisons. Passion, sacrifice et aussi plaisir. En tant que directeur artistique, je veux que les gens avec qui je travaille s’amusent et n’aient aucune sorte d’horaire ni d’obligation. Je veux juste que le résultat soit bien fait.

Qui fait partie du studio ?

J’ai fondé le studio et Samuel Canay (designer), Francesca Camboni (copywriting), Simone Lanza (son), Pablo Quintillán (photographie), Pocko (agence d’illustrateurs) et Álex Rico collaborent. Brutto Studio est associé aux agences d’Álex Rico, Follow et Urbanlab.

 Vous couvrez de nombreuses disciplines, quelle est votre spécialité ?

Brutto est en train de se consolider en tant que studio spécialisé dans le design d’identité visuelle de petites marques. Nous travaillons également pour des marques de renom, mais surtout avec des startups. Nous pouvons nous définir comme un studio de direction artistique, créative et visuelle pour marques.

Designs réalisés pour le Festival de Deseño #follow20

Comment planifiez-vous votre processus créatif ?

Tout d’abord, nous essayons de nous mettre dans l’esprit du client ou de la personne à qui le produit est destiné. À partir de là, nous essayons de trouver le moyen le plus rapide, le plus simple et le plus efficace de faire passer le message.

Cette devise est déjà une caractéristique personnelle. La chose la plus simple et la plus élémentaire est-elle la clé du succès d’un projet, comme c’est le cas avec la campagne que vous avez menée pour Nike ?

En effet. Cela fait partie de ma technique artistique, dans laquelle je n’utilise que cinq couleurs et formes géométriques. C’est quelque chose que j’essaye de transmettre au studio. Lorsque la communication est directe et que tout le monde peut la comprendre, cela signifie que nous avons fait du bon travail.

Vous parlez de l’obsession pour le bon design. Quelle est la clé d’un bon design ?

Le sacrifice. Garder toujours en tête la santé mentale et faire ce que nous aimons, mais aussi élargir notre zone de confort. Mon obsession de bien faire les choses est aussi liée à ma curiosité, car j’aime apprendre une nouvelle chose chaque jour.

Brutto Studio comprend un studio de design et un magasin. Comment les deux branches se complètent-elles ?

Les produits du magasin sont pour la plupart très bon marché. En tant que studio, nous ne sommes pas à la portée de tous, mais avec le magasin à des prix abordables, oui. C’est quelque chose que nous prenons en compte, pour nous, l’art doit être conçu pour tout le monde. C’est pourquoi nous ne voulions pas de boutique pour une élite. Nous y fournissons à nos clients des produits incroyables, bien faits et à des prix très abordables.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de BRUTTO (@brutto.studio)

Chez Flaco Studio, vous aviez accueilli un espace de galerie d’art. Brutto aura-t-il également ce service ?

Pas à Brutto pour le moment. En fait, nous développons un nouveau studio, le Studio Follow, en collaboration avec Álex Rico et les agences Urbanlab et Follow. Ce studio aura une superficie de 750 mètres carrés, et là, nous aurons un espace pour offrir une galerie d’art ouverte au public. Ce nouveau projet se trouvera également à La Corogne.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce que sera Studio Follow ?

Studio Follow est l’apothéose. C’est la représentation maximale qui nous permet de transmettre notre passion, la mienne et celle d’Álex Rico, pour le design. Les professionnels pourront louer leur espace et le public trouvera un espace chaleureux, où il pourra voir des choses intéressantes et vivre des expériences.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Studio Follow (@studiofollow)

Quels sont vos designers de référence et avec quels professionnels du design souhaiteriez-vous vous connecter ?

J’ai des idoles qui, au fil du temps, sont devenues des collaborateurs ou des artistes avec lesquels j’ai exposé. Certains d’entre eux peuvent être Eike König ou Stefan Sagmeister. Stefan est le designer le plus célèbre au monde et il ne fait aucun doute qu’il est une source d’inspiration pour tout le monde. Mais à Brutto, nous n’accordons pas beaucoup de valeur aux personnes ; nous voulons que le travail des gens parle de lui-même. C’est la même chose pour le client de nos rêves. J’ai travaillé pour Nike, Vogue, Zara, Samsung… Mais cela ne veut pas dire que je ne fais pas le 100 % pour tous nos clients. Que ce soit un bar à La Corogne ou Vogue.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies